Amazon : obligés de dormir dans des tentes pour pouvoir travailler

Amazon

Amazon ne fait peut-être jamais autant de trafic qu’à Noël. Pourtant, si la société de livraison à domicile nous semble idéale, elle l’est moins pour certains de ces employés. En Écosse, plusieurs d’entre eux sont contraints de dormir dans des tentes aux portes du bâtiment s’ils veulent boucler leurs 60 heures de travail par semaine.

Pourquoi ? Parce que les salaires sont extraordinairement bas, oscillant entre 3 et 5,7 € de l’heure après soustraction des charges, pour une navette leur permettant de rentrer chez eux à… 8,7 € chaque jour. Certains ouvriers, interrogés par le journal écossais The Courier, habitent trop loin pour pouvoir se payer les billets de train aller-retour. Faute de solution, ils sont obligés de dormir sur place, dans des tentes qu’ils aménagent eux-mêmes.

Pour autant, Amazon ne semble pas plus alarmé que ça de la situation. Paul Ashraf, manager général des opérations pour la branche UK d’Amazon, affirme que le géant américain s’occupe effectivement de ses employés et qu’il ne s’agit que d’un mois un peu compliqué :

« On sait que c’est un moment très intense pour eux, étant donné que c’est un mois de travail acharné pour tout le monde, mais nous nous assurons que ça soit sûr pour eux et qu’ils s’amusent tout le long. »

À priori, c’est raté.

Tags :Sources :Konbini
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. oulala soyons choqué, en France on est bien mieux… ah non, si l’on prend le salaire minimum, moins les charges (7.51 euros), moins le transport, moins les impôts directs et indirects on ne devrait pas être meilleur.

  2. Réponse à liosec
    D’après toi, en ecosse, pas de frais de transport, pas d’impôts direct et indirect, ils sont fort les écossais !!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité