Quand Facebook confond des pétards et un bombardement à Bangkok

Facebook Safety Check

Si votre ami s'est déclaré en sécurité à Bangkok, via la fonctionnalité Safety Check de Facebook - permettant de savoir si les individus sont en sécurité lors d'une catastrophe - pas de panique

L’outil est déployé par Facebook dans le cas d’attentats ou de catastrophes naturelles et permet de savoir si vos proches sont en sûreté. En général, famille et amis en sont reconnaissants, sauf lorsque cela devient une source d’angoisse.

Si cela a été récemment une source d’inquiétude à cause d’une notification concernant vos amis étant sur Bangkok, ô calme, il s’agissait d’une erreur et non d’un bombardement. (Présentement le cas évoqué). 

D’où vient cette « erreur » ? Les sites web illégitimes contre lesquels Facebook lutte. Une info est reprise, puis re-reprise, etc. ainsi, les algorithmes du site  pensent à une catastrophe et déclenchent le Safety Check.

« Facebook se repose sur des tiers de confiance pour confirmer l’incident, ensuite le service est lancé et la communauté peut alors l’utiliser ».

L’alarme a été déclenchée à cause d’un manifestant qui a jeté des « bombes » de la taille de balles de ping-pong, décrites comme des pétards, depuis le toit de la banque gouvernementale. Mieux vaut-il prévenir que guérir ?  A voir…

Tags :Sources :ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité