Apple poursuivi pour permettre l’utilisation de FaceTime en conduisant

facetime

Personne ne va vous apprendre qu'il ne faut pas téléphoner en conduisant, c'est une pratique on ne peut plus dangereuse et pourtant, certains s'acharnent à continuer. Le résultat est parfois tragique, comme ce cas datant du 24 décembre 2014, où une fillette de 5 ans - Moriah Modisette - a perdu la vie à cause d'une voiture ayant enfoncé l'arrière de l'autre à belle vitesse.

Les parents de l’enfant sont évidemment effondrés et James et Bethany Modisette ont entamé une action en justice contre… Apple. En cause, un brevet déposé par la pomme, une fonctionnalité permettant de désactiver FaceTime pendant la conduite. Seulement ce n’est qu’un brevet et le service n’a pas été implémenté. 

Le couple affirme qu’Apple avait la possibilité « d’empêcher » cet évènement en libérant une version plus sure de leur logiciel, ce qui n’a pas été fait. Il semblerait donc que le chauffard utilisait FaceTime lorsque le drame est survenu. 

« Apple Inc. a possédé la technologie pour prévenir ces événements, et les blessures, depuis le 12 décembre 2008″

Les parents espèrent donc toucher des dommages et intérêts pour ce préjudice. La firme a choisi de ne pas commenté. Par ailleurs, certains diront que cette demande est un peu tirée par les cheveux, chacun verra midi à sa porte.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. n’importe quel service permet de faire la vidéo en conduisant. Faut arrêter de jeter la faute sur les autres. La personne qui sms, qui tchate, qui fait de la vidéo, qui se gratte les c… est LA seule responsable.

  2. Il est simple de déterminer que le téléphone est dans un moyen de transport (voiture, bus, train, avion …) à l’aide du GPS.
    Mais le problème technique est de savoir comment distinguer le conducteur des autres passagers.

    S’il est légitime de bloquer la visio pour le conducteur, pourquoi en priver les autres occupants du véhicule ?

  3. Waze bloque la fonction de saisie d’adresse par défaut quand on roule. il faut préciser alors en un clic que l’on est « passager » pour la réactiver.
    Mais il est clair que le responsable est le conducteur.
    Ou alors on peut aussi envisager d’accuser le fabricant automobile qui n’a pas mis le freinage d’urgence sur tous ses modèles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité