Le Mech Coréen fait ses premiers pas

hankook-mech

La société coréenne Hankook Mirae travaille à la production d’un de ce qui pourrait être le premier mech (une armure, ou exosquelette robotique piloté par un humain) fonctionnel de l’histoire.

L’engin mesure près de 4 mètre de haut (articulations totalement tendues) pour un poids total de 1,3 tonne. L’objectif à long terme d’Hankook Mirae est de produire des armures cybernétiques suffisamment puissantes et perfectionnées pour permettre le travail de l’homme dans des conditions impossibles pour lui autrement. L’idéal serait par exemple de l’employer pour des missions de sauvetage.

Cependant, le mech est encore loin d’être achevé et des problématiques d’énergétique se posent. A l’heure actuelle, l’appareillage est testé en milieu contrôlé et câblé à une source de courant. Pour que l’objectif premier de la société soit atteint, faut-il encore mettre la main sur la batterie idéale capable de supporter la consommation d’un tel engin, en plein travail, sur une période suffisamment longue pour qu’il vaille l’investissement.

Dans un plus court terme, le mech pourra servir au transport ou au déplacement de marchandises lourdes dans des entrepôts ou sur des chantiers où il pourra être alimenté en continu.

Cette invention est le fruit du rêve de Vitaly Bulgarov, un ancien ingénieur des effets spéciaux de Hollywood, qui a créé la société Hankook Mirae en Corée afin de profiter des techniques et compétences de pointe du pays dans le domaine de la robotique.

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Si un homme pilote ce truc pendant des heures, je doute qu’il tienne le coup longtemps à force d’être secoué de la sorte. Sans parler du bruit que ce robot fait.

    1. Ce n’est pas faux Eric,

      D’ailleurs les ingénieurs travaillent actuellement à la réduction des vibrations et l’augmentation de la stabilité de la cabine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité