Les grands enjeux spatiaux de 2017

lune

Nous avons déjà entamé 2017 avec vigueur, et le CES 2017 arrive pour nous donner un peu plus de travail. Toutefois, comme une grande partie de nos chers lecteurs est intéressée par la Science, nous allons réaliser un petit dossier (en plusieurs papiers) présentant des condensés des enjeux scientifiques de l'année 2017. On commence avec l'astronomie.

Chang’e 5 : la Chine veut décrocher la Lune

chang-e-5-2017

Modélisation virtuelle du projet Chang’e 5 (composants lunaires sans compter l’orbiteur).

C’est d’abord sur la Chine que les yeux de tous les astronomes vont se poser. Avec la mission Chang’e 5 programmée pour cette année, l’Empire du Milieu compte réussir la troisième phase de son projet d’exploration lunaire. Celle-ci a pour objet de ramener sur Terre des échantillons du sol lunaire. Une opération plus réalisée depuis 1976.

Avec les phases 1 et 2 de son programme, la Chine a déjà placé sur la Lune un rover équipé d’outils de mesures et d’exploration géologiques (même si ces derniers n’ont pas atteint leur plein potentiel du fait d’avaries techniques). Avec Chang’e 5, le pays compte mettre en orbite autour de la lune un orbiteur, et sur le sol un atterrisseur lunaire et un étage de remontée (pour ramener les échantillons du sol dans une capsule).

La technique chinoise a la particularité de permettre une collecte des échantillons de n’importe où sur la lune, y compris les pôles, car la capsule ne sera pas directement renvoyée sur Terre, mais devra d’abord réussir un rendez-vous avec l’orbiteur.

BlackHoleCam : l’Europe veut photographier un trou noir

trou-noir

Vision artistique d’un trou noir (notamment exploitée dans le film Interstellar).

L’Europe, de son côté, finance la première tentative scientifique pour photographier ce que l’on appelle l’horizon d’un trou noir. Cette singularité spatiale, dotée d’un pouvoir gravitationnel colossal, absorbe tout ce qui se trouve à sa portée, y compris la lumière. Il n’est donc pas possible de l’observer de manière classique. Pourtant on pourrait photographier son horizon, c’est-à-dire les limites de son extension (là où la lumière est encore renvoyée avant d’être absorbée).

Les scientifiques européens en charge du projet BlackHoleCam (qui coûte 14 millions d’euros) comptent prendre un cliché du gigantesque trou noir qui se trouve au centre de notre galaxie. Mais sa taille est telle que pour parvenir à cerner tout son horizon depuis notre position, il faudrait un télescope de la taille d’une planète. Pour remédier au problème, les chercheurs comptent employer plusieurs télescopes géants à différents endroits de la planète et les faire travailler de concert.

Cache Cache avec la « Planète Neuf »

planète-neuf

Vue artistique de la Planète Neuf

Dernier point important à souligner pour l’année 2017 de l’espace : la chasse à la « Planète Neuf ». Cette dernière est un corps hypothétique de notre système solaire qui pourrait être une planète qui n’avait pas encore été découverte.

Entre 193 et 2016, de multiples observations astrophysiques ont noté des fluctuations de l’orbite de certains astéroïdes de la ceinture de Kuiper (la ceinture de roches qui entoure notre système solaire et qui en marque jusqu’à présent ses frontières). En 2014, des astronomes du Carnegie Institution of Science de Pasadena, ainsi que l’observatoire Gemini de Hawaï, ont publié une étude montrant que ces variations pourraient être dues aux effets gravitationnels d’une planète cachée au-delà de Kuiper.

Cette étude a été confirmée par une batterie de simulations menées à Caltech (alors même que l’objectif était d’infirmer l’hypothèse des astronomes). Une « Planète Neuf » pourrait donc bien exister dans que l’on sache précisément où. En 2017, la NASA, appuyée par d’autres agences spatiales, va entamer une vaste campagne de chasse à la planète qui pourrait mener à la découverte (ou non) de ce mystérieux astre.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Tout à fait Travys, merci d’avoir souligné l’inversion entre les ceintures.

      J’ai corrigé. Mea Culpa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité