Quand un stagiaire Adidas imagine deux paires de baskets Zelda

concept baskets Zelda Adidas

Être stagiaire chez un équipementier aussi renommé qu'Adidas est un rêve pour certains. Paxton Porter a profité de son temps au sein de l'entreprise mondialement reconnue pour imaginer deux paires de baskets issues de l'univers Zelda. Si Link et la Princesse Zelda portaient des baskets, ce pourrait être celles-là !

Paxton Porter est l’un des millions de fans de la saga Zelda. Pour mener son projet à bien, l’homme a fait bien davantage que simplement rester dans les couleurs de la Princesse Zelda dans son habit de Sheik :

Il fallait la technologie boost parce que Sheik a besoin d’un matériau très réactif pour tous ses sauts et le primeknit sur le haut donne à la silhouette une impression de botte tout en permettant une grande mobilité de la cheville. Les couleurs de cette chaussure sont reprises de celles de son armure. Le lien entre les deux, c’est son symbole signature sur la languette. Je voulais créer des baskets que Sheik pourrait porter mais que les fans pourraient aussi porter, tout en restant « à la mode ». La clef était de créer quelque chose que tout le monde trouverait cool mais qui plairait aussi aux fans purs et durs de Nintendo/La Légende de Zelda/Super Smash Bros.

concept baskets Zelda Adidas

Pour les Link Y-3, il y a moins besoin d’explication :

Mon intention était d’avoir les sangles de la Qasa qui rappellent les lanières sur la poitrine de Link (les deux sont marron), le chausson en néoprène reprend le vert de sa tunique et les petites touches dorées à l’avant et au talon correspondent à la Triforce et à ses cheveux. J’ai ajouté le sceau Hylien sur le système de laçage pour lier le tout et j’ai remplacé le logo Yamamoto sur le côté de la chaussure par un logo Zelda pour montrer la collaboration entre les deux marques.

Le résultat est plutôt sympathique, non ? Mais ne vous faites pas de faux espoirs, ces designs ne verront jamais le jour. Et si jamais tel était le cas – pour une date anniversaire de la licence, par exemple -, nul doute que les quantités seraient extrêmement limitées, les tarifs très élevés et les points de vente certainement limités à un ou deux magasins aux États-Unis…

Tags :Via :Geekologie
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité