Problème d’horloge pour les satellites du réseau Galileo

Galileo

Galileo est l’alternative européenne au réseau GPS américain. Pensé depuis plus de 17 ans, ses premiers satellites ont été lancés il y a quelques mois et les premiers services du réseau sont opérationnels depuis la mi-décembre. Pourtant, un gros problème guette le système de géolocalisation.

Galileo est à peine lancé, mais il part mal. En 2014, deux satellites ont été envoyés dans de mauvaises orbites, ce qui a décalé tous les futurs lancements. Aujourd’hui, c’est un problème d’horloge qui menace le réseau. Sans trop rentrer dans les détails, précisons que chaque satellite du système est équipé de quatre horloges atomiques : deux fonctionnant au rubidium et deux aux masers à hydrogène passifs. De quoi garantir une précision essentielle à la bonne géolocalisation des utilisateurs, puisque leur position est calculée en fonction de l’heure d’émission et de réception du signal.

Problème : sur les 72 horloges comprises dans le système, 9 sont tombées en panne. La cause de la défaillance est toujours en cours d’évaluation, selon l’Agence Spatiale Européenne. La redondance des horloges ne rend toutefois pas le système hors service, mais l’arrivée soudaine de ces pannes ne rend pas vraiment service à la Commission européenne, qui accuse déjà un retard de 12 ans sur son programme initial et devra reporter son prochain décollage de trois mois, le temps de trouver l’origine du dysfonctionnement.

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Enfin la preuve !
    Je suis arrivé en retard a tous mes rendez-vous du jour, chaque personne m’accusait ensuite d’avoir retardé ma montre exprès

  2. La seule chose qui fonctionne dans cette union européenne, c’est la corruption et l’enrichissement personnel. Pour rappel, plus de 10 000 fonctionnaires européens touchent plus de 15 000 € par mois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité