L’Univers s’étend effectivement plus rapidement que prévu !

Univers

Si l'on connaît aujourd'hui nombre des rouages de l'Univers, celui-ci a encore une grande part de mystères à nous révéler. Et régulièrement, les experts s'étonnent de découvrir de nouvelles données, venant parfois contredire ce qu'ils prenaient pour acquis. Il semblerait ainsi que l'Univers s'étende effectivement plus rapidement qu'on ne le pensait.

Jusqu’alors, les astronomes s’accordaient à dire que l’expansion de l’Univers s’effectuait à la vitesse de 71,9 km par seconde par mégaparsec – un mégaparsec valant environ 3,26 millions d’années-lumière -, c’est la constante de Hubble. Une constante cohérente avec un calcul dévoilé l’année dernière par une équipe menée par le lauréat au Prix Nobel Adam Riess et bien supérieure aux 66,9 km par seconde par mégaparsec estimés par l’ESA et sa mission Planck en 2015.

Pour arriver à cette estimation, les chercheurs, dirigés par Sherry Suyu du Max Planck Institute for Astrophysics en Allemagne et Frédéric Courbin de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse, ont étudié la courbure de la lumière provenant de quasars lointains opérée par les galaxies proches de la Terre. Des mesures rendues possibles grâce notamment aux télescopes spatiaux Hubble et Spitzer ainsi qu’à de nombreux instruments terrestres, « de la seule géométrie et la relativité générale, rien d’autre« , précisait Frédéric Courbin.

Cette différence dans l’estimation de la constante de Hubble pourrait refléter quelque chose que les astronomes ne comprennent pas encore concernant la naissance de l’Univers ou quelque chose qui aurait changé depuis cette époque. Il se pourrait ainsi très bien que l’énergie noire – qui serait la source de l’expansion de l’Univers – soit de plus en plus forte.

Cette divergence pourrait aussi indiquer que la matière noire aurait des caractéristiques inconnues à l’heure actuelle ou même que la théorie d’Einstein ne serait pas sans faille. « Le rythme de l’expansion de l’Univers commence à être mesuré de plusieurs manières avec un tel degré de précision que les différences actuelles peuvent être le signe de nouvelles lois physiques au-delà de notre compréhension actuelle de l’Univers« , déclarait Sherry Suyu.

Tags :Via :Space
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. L’energie noire n’existe pas. L’accélération de l’expansion de l’univers est un effet entropique, au même titre que la gravité.

    1.  » le signe de nouvelles lois physiques au-delà de notre compréhension  »
      ,,,,
      T0UT EST QUANTITE !
      ,,,,
      l’expansion de l’univers est causé par l’accroissement de la multiplications des Esprits pensants, des idees kill creent et develllopent ainsi que toute les datas et les données creees!!!
      l’esprit ne disparait pas, il fée partie de l’univers !
      L’ I.A aussi ,,,,
      chaque nouveau né vient rajouter son esprit a la creation,,,, et l’univers enfle d’ou l’expansion !

      JEU C….. V0US NID CR0YEZ PAS !

    1. Le temps ne ralentie pas on parle de désynchronisation. Parler du ralentissement ou de l’accélération du temps n’a pas de sens car ces derniers se font en fonction de celui-ci (l’accélération est une augmentation de la vitesse au cours du temps). Quand à votre idée, tout est relatif donc cela dépend du point de vue dans tout les cas le problème reste entier.

      1. Totalement d’accord avec vous, c’est d’ailleurs cohérent avec l’hypothèse du trou noir primordial. Au voisinage d’un trou noir l’unité de temps se dilate; lorsqu’ on s’éloigne de la singularité, il serait logique d’envisager que l’unité de temps diminue ou tend vers zéro.

    2. d’où sortez vous que l’énergie noire ou le matière noire n’existe pas ??
      Pas que je mette en cause votre affirmation (quoi que) mais un peu plus de données s’il vous plais.

    1. Tout dépend de ce que vous appelez le temps. En physique c’est une grandeur caractérisant l’irréversibilité des phénomènes physiques. A l’échelle microscopique les phénomène physiques sont réversibles, donc le temps a plus de sens pour vous que pour une particule, de même que la température a un sens à notre échelle en revanche pour une particule on parlera de son agitation, de sa vitesse. L’existence du temps dépend de l’échelle à laquelle vous vous placez.
      L’espace et le temps sont des notions émergentes de l’interaction d’un grand nombre de particules entre elles mais étant donné que la gravité dépend de la courbure de l’espace-temps, la gravité est aussi une notion émergente qui n’existe pas à l’échelle microscopique.

      1. En soi le temps est définit par l’espace temps, et de la relativité restreinte. Le temps est définit arbitrairement par nous en une mesure fixe

        1. La relativité restreinte ne définie pas le temps mais donne un nouveau cadre à l’espace-temps en le considérant comme propre à chaque observateur.

  2. Le texte n’est très clair.
    Si je comprends bien, la constante de Hubble (qui n’est donc plus une constante) est passée de 66,9 km/sec par megaparsec à 71,9 en quelques milliards d’années sur la ligne du temps de l’Univers.

    Ce travail va dans le sens d’une énergie noire qui s’oppose à la gravitation et augmente la vitesse de dilatation de l’espace.

  3. je me rends compte que ce que l’on sait, c’est qu’on sait rien, car ce qu’on croit savoir n’est que supposition. l’équation a encore trop d’inconnues. Alors cherchons !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité