Trump aurait donc « réparé » le programme F-35

F-35

On ne comprend pas trop ce qui se passe dans la tête de Donald Trump. En décembre dernier, le président américain avait déclaré que le programme et les coûts de l’avion militaire F-35 étaient « hors de contrôle », et représentaient des milliards de dollars qui pouvaient être dépensés autrement. Un état de fait partagé par la plupart des spécialistes, jusqu’à ce que Trump déclare ce lundi avoir réparé le projet qui serait maintenant « en très, très bonne forme ».

Recontextualisons un peu les choses. Pensé par le Pentagone et développé par le producteur Lockeed Martin depuis 1996, le projet F-35 désigne un avion militaire qui devait initialement se terminer en 2007. L’appareil n’a été mis en service de 7 ans plus tard, mais aucun des avions livrés n’est opérationnel. Il s’agit du programme militaire le plus cher de toute l’histoire du Pentagone, coûtant près de 400 milliards de dollars pour un peu plus de 2.000 avions qui ne devraient pas être parés au combat avant 2019.

Pire : le F-35 est considéré comme une calamité par ceux qui l’ont déjà piloté. Difficilement maniable, doté de moins de munitions et d’une portée moindre, et surtout visible sur les radars ennemis, le F-35 est unanimement décrié et Trump lui-même s’était engagé à les remplacer des F-18 Super Hornet de Boeing.

Du coup, difficile de savoir que penser de cette déclaration du président américain à la Maison Blanche :

 « L’avion de combat F-35 – un super avion d’ailleurs, je dois le dire, et Lokheed fait un très bon boulot. Il y a eu de grands retards, environ sept ans de retard, d’énormes dépassements de coûts. Nous en avons fini avec tout ça et nous avons mis ce programme en très, très bonne forme, donc je suis très fier de ça. »

C’est donc Trump qu’il faut remercier pour avoir « réparé » un programme au bord de l’abandon, après avoir diminué ses coûts d’environ 600 millions de dollars pour quelques 90 F-35.

Une efficacité et une rapidité redoutable ? Pas vraiment. Comme mentionné dans le Washington Post, une réduction budgétaire de 6 à 7% pour chaque avion avait été décidée le 20 décembre, soit plusieurs jours avant que l’équipe présidentielle ne rencontre les industries militaires.

Un rapide calcul nous apprend qu’une réduction de 6 à 7% sur le dernier lot de F-35 nous  amène à environ 600 millions de dollars. Rien avoir avec l’équipe de Trump donc. Mackenzie Eaglen, analyste militaire à l’American Enterprise Institute (think tank conservateur) confirme l’idée :

« La manœuvre dont Trump s’approprie le mérite était déjà toute jouée. C’est ce que font les politiciens. »

 

Tags :Sources :Washington PostVia :Foxtrot Alpha
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Magnifique retournement de veste éhonté & complètement assumé.
    Geste technique qui s’apprécie dans le milieu de l’escroquerie & de la manipulation car il est si grossier qu’il ouvre le champ à toutes les perspectives.
    Les Etats Unis d’Amérique restent la nation ou tout deviens possible.
    May you trust in God.

  2. 400 milliards??

    J’ai lu sur plusieurs sources (et même ici d’ailleurs sur un autre article) qu’ils avaient déjà dépassé les 1000 milliards…

    1. En un sens, les deux chiffres sont corrects. 400 milliards de dollars est ce que le F-35 a déjà coûté à l’heure actuelle, mais le programme en lui-même a une durée de vie estimée à 55 ans. A ce terme, il devrait avoir dépassé les 1.510 milliards de dollars d’investissement. D’où les besoins de réduction.

  3. 400 milliards ??

    J’ai lu à plusieurs endroits et ici aussi d’ailleurs sur un autre article qu’ils avaient déjà dépassé les 1000 milliards… c’est incroyable…

  4. 1 Les montants en ce qui concerne le matériel militaire est en général difficilement compréhensibles, tout simplement parce que rares sont ceux qui en donnent les clés. Et les journalistes ne les ont pas plus que les autres.
    Pour un avion de combat, les montants annoncés divergent grandement selon que l’on parle : du coût de développement lui-même, du montant d’acquisition unitaire de la cellule, du montant d’acquisition unitaire de la cellule plus réacteurs, du montant d’acquisition d’un lot d’appareils – donc cellules et moteurs – , du montant d’acquisition d’un lot d’appareils avec formation des pilotes et techniciens, fourniture des simulateurs et pièces de rechange associées sur la période d’exploitation, ainsi que les armements… ou bien encore du montant global d’acquisition de la flotte avec tout ce qui a été précédemment cité plus le coût d’attrition, c’est à dire les pertes anticipées sur l’ensemble de la durée d’exploitation du système d’armes.

    1. Oui certes, vous m’avez tout l’air d’être un expert, et je ne met aucunement votre raisonnement en doute.
      J’ai donc une question : est-ce que les États-Unis ont dépensés 400 milliards de dollars dans le développements/construction/etc de ces avions ?
      Ne peut ont pas légitimement penser qu’une telle somme aurait plus servi dans l’éducation ou la recherche ?

      1. pour éclairage sur les chiffres, histoire que vous ayez une vision plus précise :
        Entre 1994 et 2014, le programme a coûté 87,5 milliards de dollars (au taux de 2013) dont 46,2 milliards pour la R&D, 39,5 milliards pour l’achat des appareils et 1,8 milliard de pièces détachés.
        Le F35, c’est en réalité 3 appareils développés en même temps ,avec finalement assez peu de pièces communes entre chaque.

        Pour l’année 2015, ce programme est au premier rang du budget d’acquisition du Département de la Défense avec 8,3 milliards de dollars sur un total de 40 milliards consacré à l’achat d’aéronefs et systèmes associés.
        Pour éclairage, le budget de la défense US était aux alentours de 550 milliards de dollars, en 2015…

      2. Dans l’absolu oui. Mais dites ca aux chinois et surtout aux russes qui mettent en danger le monde entier avec des programmes d’armement et des annexions territoriales sans scrupules. malheureusement les USA n’ont pas le choix. Qui veut la paix prépare la guerre

  5. 2 (suite et fin)
    Le budget peut encore être gonflé à l’envie : Il faut savoir qu’un appareil évolue au fil des années, on parle notamment de retrofits, dont la plus important est la MLU pour Mid-Life Upgrade (l’upgrade Mi-Vie). Ces coûts de R&D des évolutions ainsi que leurs intégrations sont budgétés par tranches (ou par batchs, ou par block, selon les terminologies propres à chaque armée)

    Les 1000 milliards annoncés concernent le développement, l’acquisition et l’exploitation d’environ 1600 appareils F35, pour les 3 armées US, sur les 50 prochaines années.

  6. Le parti pris irréaliste totalement anti-F35 de cet article est … Affligeant ….

    « Considéré comme une calamité par ceux l’ayant déjà piloté » …

    Ah bon ??? Des sources SVP ??? Les pilotes de diverses nationalités disent surtout le contraire , au point que leurs témoignages sont souvent considérés comme de la communication contrôlée …

    « Difficilement maniable, doté de moins de munitions et d’une portée moindre, et surtout visible sur les radars ennemis »

    Superbes affirmations n’ayant aucun sens . Moins de munitions et portée moindre … Par rapport à quel autre appareil ??? Petit rappel en charge maximale un F-35 transporte 3X plus de charge offensive qu’un F-16. Et pour la portée , a titre d’exemple , le F-35C dispose d’un réservoir contenant plus de 2 tonnes de carburant de plus qu’un Hornet ou Super Hornet qu’il est censé remplacer … Le Super Hornet peut franchir 1275 nautiques en lisse avec seulement 2 missiles alors que le F-35C peut franchir 1400 nautiques en lisse avec 4 missiles en soute !!
    Quand au fait de dire qu’il est visible sur les radars … Quels radars ??? Les radars haute fréquence qui sont toujours aujourd’hui les seuls permettant de guider une arme sur un avion sont bien évidemment affectés par le revêtement furtif et les formes spécifiques du F-35. L’avion n’est bien sur pas invisible mais il complique clairement le boulot de quelqu’un voulant lui tirer dessus .
    Et concernant la maniabilité … On est dans des spéculations à ce jour … Il semble évident que le F-35 rompt avec la course a la super maniabilité des dernières années . Il sera moins maniable qu’un F-16 mais plus maniable qu’un Super Hornet.

    Ces rectifications étant faites … Oui le cout unitaire des F-35 baisse et non Trump n’y est pour rien. Cette baisse est mécanique et va bien sur se poursuivre … Le F-35 est passé sous les 100 millions de dollars par avion et il semble évident qu’il va rapidement s’approcher des 95 millions voir des 90 millions …

    La vrai bonne action est celle du Général Mattis, secrétaire à la Défense , qui a demandé un audit sur le programme F-35 et ses couts … On peut espérer que les scandaleuses errances de gestion du programme durant ses 10 premières années soient mises à jour ..

      1. Article un peu fallacieux, puisqu’il se base uniquement sur le cas de la manœuvrabilité. Le F-35 est évidemment un parpaing volant, à cause de ses plans en canard et des ses revêtements.
        Par contre c’est un appareil très intéressant d’un point de vue « brouillard de guerre », étant donné tout le bordel de data fusion intégrée à sa plate forme.
        En bref, Lockheed Martin nous le vend comme étant le summum du jack of all trade, alors qu’on à juste là un très bon hybride de « Wild Weasel » et de relai « semi-AWACS ». Mais chut, faut pas dire aux crétins qui ont prévu de remplacer l’ensemble de leurs flottes par des F-35 qu’ils vont se retrouver sans couverture aérienne décente.

        1. L’article F-35 vs F-16 est en effet falacieux … cela a été relevé par divers observateurs :

          https://fightersweep.com/2548/f-35-v-f-16-article-garbage/

          Il est assez incroyable de voir comment des passionnés éclairés d’aviation militaire perdent parfois le sens commun quand on parle du F-35.

          Personne de sérieux ne peut croire qu’une évaluation correcte et significative de la capacité de combat rapproché respective de deux avions de combat est possible dans le contexte de l’exercice décrit par ce rapport :

          Comment considérer comme pertinente une comparaison entre un appareil conçu pour le combat rapproché et ayant une longue carrière opérationnelle derrière lui (F-16) et un avion optimisé pour le Strike et étant toujours en phase de mise au point ?? (pour rappel les tactiques de combat Air Air du F-35 n’ont commencé à être travaillées que plusieurs mois plus tard par les pilotes de l’USAF) .

          Aujourd’hui les tactiques de combat Air Air du F-35 ont été conçues et l’avion est bien plus mature … le F-35A vient de passer deux semaines d’exercice au Red Flag dans des scénarios d’engagement conçus sous la direction des militaires australiens … et à priori le F-35 s’en est plutôt bien sorti, même si le détail de ces scénarios serait à connaitre pour se faire une idée complète de la chose.

  7. Pour les sources, Science et Vie Magazine est plutôt bien placé.
    Le F35 est aussi développé pour assécher les budgets développement européens. Et empêcher le développement d’autres appareils concurrents.

    1. Le fait que le F-35 est aussi une arme stratégique visant à affaiblir l’offre industrielle européenne dans le domaine est une évidence … mais si on peut légitimement être peu favorable au programme F-35 à cause de cela, il ne faut pas pour autant s’enfermer dans une illusion de non efficacité de l’avion qui va être fourni par les USA à leurs clients dans ce contexte.
      Pour Science et Vie, je suis malheureusement méfiant étant donné toutes les énormités ou les discours orientés que l’on a pu lire dans nombre de médias réputés sérieux à propos du F-35 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité