La poupée qui parle Cayla voleraient-elles vos données personnelles ?

poupée Cayla

Avec les technologies modernes, les poupées qui parlent sont devenues très perfectionnées. Ce sont des jouets très apprécies de certains enfants. Mais aujourd'hui, un avertissement vient d'être lancé par une agence allemande au motif que la poupée Cayla peut être aisément piratée, et un vol de données personnelles mis en place.

Selon des chercheurs, il est possible d’écouter et de parler à un enfant qui jouerait avec la poupée My Friend Cayla, une poupée capable d’interroger Internet pour répondre aux questions. Si l’application embarquée peut être mise à jour, des experts ont confirmé que le problème n’avait pas été résolu.

Suite à de nombreuses plaintes déposées ces dernières années, Věra Jourová, commissaire européenne à la Justice, aux Consommateurs et à l’Égalité des genres, déclarait être « inquiète de l’impact des poupées connectées sur la vie privée et la sécurité des enfants« .

Une simple mise en garde, donc, en Europe tout du moins. Mais selon la loi allemande, il est illégal de vendre ou de posséder un appareil de surveillance banni. Cela peut valoir jusqu’à deux ans de prison. L’avertissement émis par la Federal Network Agency allemande arrive après une nouvelle interrogation, lancée par l’étudiant Stefan Hessel qui s’est intéressé de près à cette poupée. Selon lui, il est possible d’espionner quelqu’un en train de jouer avec « à travers plusieurs murs« , ce serait donc un « appareil de transmission dissimulé« , illégal selon la loi du pays.

Le fabricant Genesis Toys n’a pas commenté cet avertissement public, mais les parents sont désormais au courant… À suivre !

Tags :Via :BBC
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité