L’architecture pour conceptualiser visuellement seize troubles mentaux

architecture troubles mentaux

Le projet a été imaginé par Federico Babina : utiliser l'architecture d'une maison pour conceptualiser visuellement seize troubles mentaux. Le projet doit à la fois sensibiliser et permettre de mieux comprendre ces maladies.

En effet, ces troubles, comme la schizophrénie, la bipolarité et la dépression, sont plutôt courants et peuvent nous toucher nous-mêmes ou bien des proches. Ainsi, l’objectif de cette mise en image grâce à l’architecture doit permettre de mieux les comprendre, surtout qu’ils sont souvent confondus, voire intriqués : une personne bipolaire, de par la nature même de son trouble, peut tomber dans de graves états maniaco-dépressifs, selon le stade où elle se trouve.

Le seul problème de ce projet, c’est qu’il considère le fait d’être transgenre comme une maladie mentale… En oubliant que l’identité transgenre n’est considérée comme un désordre mental par aucun organisme. Cela nous rappelle à notre vigilance : par exemple, l’homosexualité en France n’a été dépénalisée qu’en 1982, et elle a cessé d’être considérée comme un trouble psychiatrique par l’OMS seulement en 1993.

Bref, ce genre de projet n’est pas sans risque, et ces troubles peuvent être vécus très différemment par les personnes concernées : il a été assez instructif de lire les commentaires sous la vidéo ou sous les images publiées par le site de Bored Panda, selon que les personnes atteintes par ces troubles se reconnaissaient plus ou moins par les représentations graphiques architecturales de Federico Babina.

Tags :Sources :BoredPanda
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité