Porter un tracker d’activité favorise la discrimination chez les assurances

tracker d'activité

De plus en plus de compagnies d'assurances offrent des réductions aux clients qui portent un tracker d'activité pour récupérer des données sur eux. Comme Cathy "Mathbabe" O'Neil le fait remarquer, ces sociétés disent anonymiser les données mais s'en servent pour établir des profils santé et établir un vrai modèle économique discriminatoire.

Si votre bracelet préféré montre qu’une personne comme vous – ayant les mêmes habitudes quotidiennes tout du moins – présente un risque plus élevé de traitements médicaux onéreux, alors les personnes comme vous finiront par payer davantage. Et vous aurez aidé à rendre cela possible !

Cathy O’Neil l’explique en ces termes :

Pensez à ce que cela signifie pour les assurances. C’est un mécanisme de partage du risque – comprenez par là, pour égaliser le coût de la protection contre des problèmes de santé non prévus -. Mais une fois que les départements du big date des sociétés d’assurances ont suffisamment de données – y compris concernant vos achats en ligne et vos habitudes -, ils peuvent établir un profil pour chaque client concernant leur santé actuelle et future. Ils peuvent ensuite proposer aux personnes « saines » des offres moins chères et laisser celles qui présentent davantage de risques – la plupart du temps dus à des circonstances sur lesquelles elles n’ont aucun contrôle – payer bien plus cher.

Si nous ne faisons pas attention maintenant, ce sera bientôt comme s’il n’y avait plus d’assurances du tout.

Tags :Via :Boing Boing
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. article bidon, et mauvaise traduction
    car en france, il est interdit de ce genre chose….
    faire des réductions a l’assurance, que ce soit pour ceux qui ont des trackers, ceux qui fume pas, ou ne bois pas d’alcool, ou autre connerie..
    alors qu’au USA, c’est autorisé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité