Vidéo : l’art en 3D de Patrick Hughes ou la maîtrise du trompe-l’œil par la perspective inversée

Patrick hughes perspective

Où est la réalité, quelle est la limite de nos sens ? Comment raconter une histoire à travers la perspective ? C’est tout l’objet du travail de l’artiste britannique Patrick Hughes, qui explore à travers ses œuvres le jeu de la perspective et le rapport du spectateur à l’objet d’art.

Patrick Hughes n’en est pas à son coup d’essai. Né en 1939, il s’expose pour la première fois à Londres en 1961. Après avoir exploré la couleur, il s’intéresse à la perspective et à la peinture 3D. Depuis 25 ans, il s’attache à créer des œuvres qui illustrent le paradoxe de l’espace et du mouvement, le réel et le non-réel.

Le spectateur, lui, explore son rapport à l’œuvre : s’engage une danse devant le tableau pour le comprendre, alors que le point de fuite semble bouger avec lui. Chaque tableau est construit sur une série de pyramides à quatre faces, et dont l’extrémité est plane.

Créateur de la reverspective, que l’on traduirait par perspective inversée, Patrick Hughes était exposé à Londres jusqu’en janvier dernier. Plus rare en France, on peut voir ses œuvres à la galerie Bel Air Fine Art à Paris, Place des Vosges.

Tags :Sources :facebook
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La perspective inversée est une vieille technique, déjà employée dans la peinture byzantine pour la réalisation d’icônes. Au lieu que les lignes du tableau convergent vers un point de fuite derrière la scène, elles convergent vers le spectateur. Patrick Hughes modernise la technique, en joue et surprend, mais il n’en est pas le créateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité