La course à la Lune est lancée !

course à la Lune

Cette fois, pas besoin d'une bonne guerre froide pour lancer une nouvelle course à la Lune ! En moins d'une semaine, deux acteurs importants du spatial ont annoncé qu'ils allaient envoyer des touristes autour de la Lune. Et pas besoin d'attendre 10 ou 20 ans pour assister à ce nouveau défi pour le secteur privé. SpaceX prévoit d'envoyer ses premiers touristes en 2018, tandis que RKK Energia envisage un premier vol habité autour de 2021-2022. 

Pour ceux qui ne connaissent pas RKK Energia, il s’agit d’une des plus importantes sociétés russes du secteur spatial. Elle a été créée en 1946 et elle a permis de mettre en orbite le premier satellite artificiel (Sputnik) en 1957, la première sonde spatiale (1959), le premier vaisseau habité (Vostok) en 1961. Et de manière générale, cette société a participé à tous les grands projets soviétiques et russes liés à l’espace : la station Mir, les modules russes de la Station spatiale Internationale, les vaisseaux de ravitaillement Progress etc.

soyouz lune

RKK Energia : l’ISS via la Lune

Vous l’avez compris, RKK Energia est un constructeur qui a une grande et longue expérience. Ses réalisations passées ont montré une grande fiabilité et robustesse à travers le temps. Ainsi, quand le directeur général de la société, Vladimir Solntsev, annonce au magazine Sputnik International qu’il espère envoyer des touristes autour de la Lune d’ici 2021-22, il faut l’écouter avec attention.

En mars 2017, RKK Energia devrait signer un contrat pour obtenir 9 places à bord des vaisseaux Soyouz dans les années à venir. L’objectif est de vendre ces places à des touristes afin qu’ils rejoignent la Station spatiale internationale après un survol de la Lune. Selon Vladimir Solntsev, RKK Energia pourra programmer les premiers vols à destination de l’ISS via la Lune 4 à 5 ans après la signature du contrat, ce qui nous conduit en 2021 au mieux.

« Nous utiliserons un système de double lancement. Le premier mettra le vaisseau Soyouz en orbite et le second sera pour l’étage supérieur bloc DM qui contient un compartiment hermétique supplémentaire. Ils s’arrimeront en orbite. Et l’étage DM assurera l’impulsion nécessaire pour voler autour de la Lune. Le combustible du vaisseau Soyouz sera utilisé pour corriger la trajectoire balistique. »

Même si cela à l’air simple, il faut tout de même modifier le vaisseau Soyouz pour l’adapter à ce long voyage. Une protection thermique plus puissante, une liaison radio longue-portée et de nombreuses autres modifications seront nécessaires. C’est tout à fait réalisable, mais il faudra de nombreuses validations avant que le premier vol habité vers la Lune soit validé.

spacex lune touriste

SpaceX : la Lune vol direct

SpaceX est également un candidat très sérieux dans cette course à la Lune. Il s’agit de la première société privée qui est parvenue à ravitailler la Station spatiale internationale (2012). SpaceX travaille actuellement sur le Crew Dragon (Dragon 2), un nouveau vaisseau capable de transporter des astronautes vers l’ISS.

Cette fois, c’est Elon Musk, le charismatique PDG de SpaceX qui a fait l’annonce sur Twitter. SpaceX a accepté les arrhes, une coquette somme dont le montant n’a pas été dévoilé, pour envoyer deux touristes autour de la Lune l’an prochain. Ces deux touristes, qui ne sont pas des stars d’Hollywood, devraient commencer les entraînements à la fin de cette année. Leur identité ne sera dévoilée que s’ils sont aptes à prendre place dans le vaisseau.

SpaceX devrait utiliser une fusée Falcon Heavy et le vaisseau Dragon 2 pour envoyer ces deux téméraires autour de notre satellite naturel. Le calendrier semble un peu serré puisque la Falcon Heavy n’a jamais volé et la capsule Dragon 2 non plus.

Normalement, la capsule Dragon 2 sera envoyée  à destination de l’ISS sans aucun astronaute à bord un peu plus tard cette année. Elle devrait acheminer ses premiers astronautes au cours du deuxième semestre 2018. La capsule sera alors lancée par une fusée Falcon 9. Cela signifie donc que les deux fortunés n’auront assisté qu’à un seul vol habité avant le leur, et ce ne sera pas avec la même fusée puisqu’ils devraient inaugurer le premier vol habitée lancé par une fusée Falcon Heavy.

La fusée Falcon Heavy sera testée pour la première fois cet été. Selon SpaceX, Falcon Heavy sera « le lanceur le plus puissant à atteindre l’orbite depuis la fusée Saturn V » utilisée lors des missions Apollo.

Au moindre problème, le calendrier de SpaceX pourrait se retrouver lourdement décalé. Quand on touche au spatial, il n’y a pas de place pour la moindre petite erreur. Et une fois n’est pas coutume, je n’aimerais pas me retrouver en haut de la fusée Falcon Heavy fin 2018. Je veux voir la Lune, pas mourir en y allant.

Dans tous les cas, la course à la Lune est bien lancée. Pour SpaceX, la Lune n’est qu’une étape vers Mars. Plus que la Lune, c’est  la course à la planète rouge que SpaceX souhaite réellement remporter. Et cette fois encore, le concurrent est à la hauteur de leurs ambitions puisqu’il s’agit de la NASA.

Tags :Sources :SputnikRIA NovostiSpaceX
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité