La première salle de fitness au monde à utiliser du cannabis sur ses clients

fitness cannabis

La salle de fitness Power Plant, à San Francisco, a mis en place un système tout nouveau pour ses clients : là-bas, les sportifs pourront tester les effets du cannabis tout en faisant leur sport.

Si l’idée peut paraître incongrue en France où aucune utilisation du cannabis n’est autorisée, la pensée a fait son chemin en Californie, où l’usage médical du cannabis est autorisé depuis 1996. Les lois encadrant la culture et la consommation hors du cadre médical étaient plutôt floues, jusqu’en novembre 2016, où neuf Etats ont voté la légalisation pleine du cannabis.

Les deux fondateurs de la salle, Jim McAlpine et Ricky Williams, sont bien clairs : il ne s’agit pas de prendre sa dose et de rester perché dans une salle de fitness. L’idée est venue à Jim McAlpine d’utiliser les effets positifs du cannabis alors qu’il en avait lui-même consommé avant d’aller skier. L’expérience a été telle qu’il a voulu la reproduire dans une salle de fitness.

En effet, les buts affichés de cette consommation un peu spéciale sont d’améliorer les performances sportives tout en accompagnant et facilitant la phase de récupération après le sport. Les deux fondateurs veulent ainsi prouver que tous les consommateurs de cannabis ne sont pas des feignasses vautrées dans leur canapé.

Le cannabis sera autorisé sous différentes formes, que ce soient les space-cakes ou des joints classiques, dans l’enceinte même du site où des espaces seront alloués pour la consommation extérieure (pour les fumeurs). L’entreprise va également sortir sa propre ligne de produits de consommation centrés sur la phase pré-entraînement d’une part et la phase post-entraînement d’autre part.

Mais il ne faut pas croire que la consommation sera libre et ouverte à tous : au-delà du fait que des affiches préviennent qu’il ne faudra pas prendre le volant après la séance, tous les clients seront accompagnés par l’équipe afin de trouver la meilleure façon, individuellement, de consommer le cannabis pour avoir les effets recherchés (concentration et dynamisme pendant l’effort, et relaxation après). De même, chaque client devra venir avec une certification d’un médecin pour pouvoir profiter des services de cette salle de fitness un peu spéciale ! En effet, la salle a obtenu une certification spéciale et elle ne fera usage que de cannabis thérapeutique (à des doses thérapeutiques).

Pour Jim McAlpine, le constat est clair :

« Si tu l’utilises correctement, le cannabis te fait aimer à fond ce que tu fais. Cette plante peut aider à t’amener dans une zone d’hyper-motivation exaltante. »

La sale ouvrira à San Francisco, en mai 2017.

Tags :Sources :odditycentral
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pour moi le cannabis, ça déconcentre tellement des choses, que ça permet de ce concentrer à fond sur ce que l’on fait. Si on est dans le canap et qu’on se met à fumer on ne va plus bouger. Par contre si on commence une activité, et qu’on se met à fumer on va être concentré à fond dessus et on prend beaucoup de plaisir. Je comprend qu’il prenne l’exemple du ski, un sport où il faut en plus de l’équilibre et de la concentration. Lorsqu’on sait exploiter les effets positifs du cannabis, et qu’on sait à quel moment on en consomme, il n’y a plus de problème de concentration, ou même de reflex, je sais de quoi je parle, sauf si on avait déjà ces problèmes avant et dans ce cas le coupable ne peut pas être le cannabis. Vive le cannabis bio, sans lui je n’en serait pas là, dans ce monde dure, brutale, et souvent injuste

  2. Par contre il faut prendre en compte une chose, pendant 1h30 après avoir fumé, vôtre cerveau ne va pas aimer que vous changiez de projet, il aime ne plus se poser de question et juste, Vivre, je conseil de faire en sorte de rester dans le même délire, peut importe ce que c’est, pendant ce temps, car sinon suivant le changement apporté, le cerveau ne va tellement pas aimer qu’il va se mettre en mode dégoûtée il était si bien, et ne pas faire les choses correctement et ça mettra des batons dans les roues. Il n’y a qu’au travail et dans les choses où il faut être vraiment sérieux et soumis au regard des autres que ça pourrait causer des problèmes, sinon le ski, la moto, la plongée en apnée, la musique, toute vos passions que vous avez l’habitude de pratiquer et que vous savez ce que vous avez à faire, c’est très pratique et vachement efficace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité