30 jours de prison pour le pilote d’un drone qui avait blessé une Américaine

drones

Les drones sont très utiles, dans bien des domaines, mais avoir un appareil électronique évoluant à quelques mètres au-dessus de nos têtes peut être dangereux, en cas d'accident notamment. Aux États-Unis, un homme vient d'être condamné à 30 jours de prison après que son drone a blessé une femme durant la Pride Parade de 2015 de Seattle.

30 jours de prison et 500$ d’amende. Voilà la sentence infligée par Willie Gregory à Paul M. Skinner, 38 ans. Même si l’incident était un accident, l’opérateur “a agi de telle manière que des gens auraient pu être blessés, ce qui est arrivé.” C’est la première fois que le bureau du procureur de la ville condamne quelqu’un pour mauvaise gestion d’un drone dans un endroit public.

La victime, alors âgée de 25 ans, fut frappée à la tête par ce drone de 45 x 45 cm pour environ 900 grammes avant de tomber au sol, inconsciente, sous les yeux de son petit ami. Plus de peur que mal, si l’on peut dire, mais une situation qui fait aujourd’hui dire à Jeff Wolf, assistant du procureur : “les opérateurs doivent savoir que nous continuerons de les pourchasser lorsqu’ils compromettent la sûreté publique.

Tags :Via :Seattle Times
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité