Blue Whale, le jeu russe qui pousse certains adolescents au pire

baleine bleue

La baleine bleue est un animal majestueux. Mais sur les réseaux sociaux ces derniers temps, le Blue Whale est d'un tout autre genre. C'est un "jeu" social russe qui incite aux pratiques extrêmes, et les drames y sont malheureusement monnaie courante...

Le principe est le suivant : cinquante défis à relever. Le dernier ? Se donner la mort. Charmant, non ? Il y a quelques jours, dans l’Est de la Russie, deux jeunes filles – 15 et 16 ans – se jetaient ensemble du toit d’un immeuble. Peu après, une adolescente était retrouvée grièvement blessée après avoir sauté du 5ème étage en Sibérie. Une autre, 14 ans, sautait sous un train.

Une fois inscrits au jeu sur un réseau social, Facebook ou autre, les joueurs ont un administrateur. Celui-ci leur lance des défis quotidiens durant 50 jours. Les participants doivent publier une photo attestant que ledit défi a bien été réalisé. Certains sont gentillets, d’autres bien plus graves, comme se taillader le bras selon un certain motif.

Et au 50ème jour, les joueurs doivent mettre fin à leurs jours pour remporter la partie. D’où le titre du jeu, avec la baleine bleue qui s’échouerait parfois volontairement sur une plage pour y mourir…

La police russe a ouvert une enquête pour incitation au suicide, ciblant un groupe particulier sur Facebook. De son côté, la plateforme déploie de nouveaux outils – à base d’intelligence artificielle notamment – pour tenter de prévenir le suicide…

Tags :Via :Ouest-France
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Ils sont pas « cons » tout ces défis de jour en jour affect le mental ce qui provoque une grosse dépression vers la fin, toi tu crois que si tu faisais tout le défis jusqu’au 49e tu pourrais encore avoir la volonté de vivre ? Nan tout est calculer pour te donner envie de mourir

  1. De mieux en mieux… Les ados (j’en fais partis) sont de plus en plus cons, se donner la mort pour un jeu débile mais faut vraiment être attardé ou être naïf pour croire que faire sa nous fait « exister » auprès des autres

  2. Sélection naturel … pathétique. Pathétique pour les ados, mais aussi pathétique de la part de ceux qui embarque ces jeunes écervelés …

  3. Je pense surtout que ce sont les suicidaires les principaux joueurs… Et puis ils en savent les conséquences ce sont eux-mêmes les propres responsables..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité