Adobe Lightroom Mobile, vos photos feront RAW de plaisir et en HDR

Adobe Photoshop Lightroom

Adobe Lightroom fait partie de la caisse à outils de base du photographe. La nouvelle version mobile, très attendue, montre une solution intelligente pour le traitement des fichiers RAW. Si l’interface est certes limitée, elle présente aussi bien des qualités.

Maj :  Vous serez heureux d’apprendre qu’Adobe a annoncé que son application mobile Lightroom a été mise à jour avec une nouvelle fonctionnalité : la prise en compte du format Raw HDR. Disponible en téléchargement pour les appareils iOS et Android.

10 novembre  Maj : Le format RAW est désormais supporté sous Android. Cela permet aux utilisateurs de brancher un appareil photo directement sur un smartphone ou une tablette Android, à condition qu’ils aient les câbles adaptés. Les utilisateurs seront également en mesure de modifier directement des images .RAW depuis Adobe Lightroom Mobile.

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une application pour iPad (avec des versions à venir pour les Android et iPhone) qui vous permet de synchroniser et de modifier les photos de votre catalogue Adobe Lightroom 5, et ce sans détruire les fichiers originaux.

Un abonnement à Creative Cloud ou Adobe Photography Programm est nécessaire pour utiliser l’application, qui elle est gratuite. Elle fonctionne avec les iPad 2 et versions supérieures.

Pourquoi c’est important ?

Il y a eu de nombreux barrages empêchant les photographes d’utiliser une tablette ou un téléphone comme plate-forme d’édition. Le plus important étant certainement le manque de soutien des fichiers au format RAW, qui ne sont pas traités par les systèmes d’exploitation mobiles. En effet, ils sont trop lourds et nécessitent beaucoup de puissance pour leur traitement.

La solution d’Adobe est de passer par Smart Previews, qui use essentiellement de proxys pour vos RAW. En somme, ils vivent dans le Cloud et se synchronisent sur vos différents dispositifs. Cela signifie que les photographes peuvent désormais sortir leur iPad et avoir accès à des photos éditées en RAW, sans avoir à les convertir en JPG. C’est une solution intelligente, qui donne de plus une réelle polyvalence.

Adobe Lightroom Mobile

Design

Adobe est assez habile au jeu du design d’interface mobile, avec de belles applications comme Kuler et Photoshop Touch. L’interface mobile Lightroom n’est pas si différente. Elle est très simplifiée, avec tous les principes de conception moderne. Vos photos sont assises proprement sur un fond gris foncé, et les contrôles sont indiqués par un texte plutôt que des icônes. Il  n’y a pas une surcharge de fonctionnalités pour compliquer l’interface utilisateur, et très peu de gestes à apprendre, ce qui parfait pour une configuration intuitive.

A l’usage

Avant d’utiliser Lightroom Mobile, vous devez mettre à jour votre version ordinateur en 5.4 pour permettre la synchronisation. Ensuite, il suffit d’un clic droit sur l’une de vos collections Lightroom pour sélectionner « synchronisation sur  mobile. » Grâce à cette technique d’Adobe, lorsque vous lancez Lightroom Mobile sur votre iPad, les collections synchronisées commencent à apparaître assez rapidement, malgré le poids des fichiers RAW.

Vos collections apparaissent sous la forme d’une simple liste ou une interface sous forme de carrés, où vous pourrez organiser vos photos par date, statut, nom de fichier, ou d’autres variables. Sur la droite vous trouverez des options permettant d’ajouter ou de supprimer des photos, ou de visualiser la collection en diaporama.

Vous pouvez également ajouter des photos à partir de votre appareil photo, ou créer une nouvelle collection à partir de rien.

Adobe Lightroom Mobile

En ce qui concerne les options d’édition, Lightroom Mobile n’offre pas beaucoup plus que la horde d’applications existantes. Les classiques sont donc tous là, y compris la température des couleurs, l’exposition, le contraste, lumière/ ombre, la saturation, la clarté, et quelques autres.

Tout ajustement que vous faites est facilement annulable et vous pouvez travailler hors ligne, la synchro se fera une fois le réseau retrouvé. C’est un peu décevant de ne pas avoir accès aux fonctionnalités plus avancées ( HSL, courbes, la netteté et la réduction du bruit, etc.), mais Adobe visualise cette première version de Lightroom Mobile comme un point de départ. Les fonctionnalités arriveront avec les mises à jour.

Le hic, la caractéristique la plus importante manque dans Lightroom Mobile car tout est prédéfini. Le soft est livré avec les présets d’Adobe, les photographes préfèrent nécessairement les leurs… Adobe travaille sur cette fonctionnalité et ils font bien car il y a énormément d’intérêt à être en mesure de modifier rapidement des photos avec exactement les mêmes paramètres que sur l’ordinateur. (Ndlr : Pour faire simple, un preset Lightroom est un ensemble de paramètres prédéfinis).

L’application ne lague pas, même lors du traitement de l’image qui est toujours mise à jour en temps réel. Pincer pour zoomer n’est pas extrêmement lisse, mais hormis ce bémol et avec un temps de charge minuscule pour des images haute résolution, il s’agit d’une application très bien optimisée.

Adobe Lightroom Mobile

La seule option qui semblait un peu bancale était l’affichage de l’histogramme et les métadonnées, vous êtes censé taper avec deux doigts dans le coin de l’image pour obtenir les informations, et le résultat n’est guère heureux.

Si vous choisissez de partager vos images directement depuis Lightroom Mobile, cliquez sur l’icône de l’action et de là, rien n’est plus simple que de sélectionner Facebook ou Twitter. Il serait agréable de voir Flickr, Instagram et autres services, mais il suffit d’enregistrer l’image dans votre tablette.

On a aimé

L’application est belle et intuitive, malgré quelques ratés mineurs d’interface. Son utilisation de Smart Previews permet de contourner le problème de déplacement des lourds fichiers RAW, elle est rapide et sans faille, fournissant enfin un moyen d’éditer des photos RAW sur une application mobile.

On n’a pas aimé

Il y a des limites à ce que vous pouvez réaliser, quelques-uns des outils les plus essentiels de Lightroom sont tout simplement laissés de côté, comme les courbes, la réduction du bruit, l’élimination des taches, pour ne citer qu’eux. Les présets sont là, mais vous ne pouvez pas synchroniser les vôtres. C’est une grosse lacune.

Si vous ne disposez pas de Creative Cloud (environ 50 euros par mois) ou de Photography Program (environ 10 euros par mois), cette application n’est pas d’une grande utilité, m’voyez… Sans parler du fait qu’il vous faille nécessairement un iPad.

Et alors, j’achète ?

Eh bien, techniquement, vous n’achetez pas l’application. C’est gratuit avec l’un des abonnements d’Adobe. C’est une première itération où tout fonctionne globalement et qui est rapide, qui plus est. Parfait pour les adeptes du RAW.

Notez encore une fois que c’est une première et que les fonctions manquantes arriveront rapidement.

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Très intéressant surtout pour la qualité indéniable de Lightroom. Mais il faudrait arrêter de présenter toujours les nouveautés Apple comme des révolutions. Ca fait des années que je visualise mes fichiers RAW sur une tablette Android et que je fais des copies en voyage en utilisant les interfaces SD ou USB du clavier de ma tablette Asus. Mais depuis un bon moment j’utilise surtout un logiciel de developpement RAw, Photo Mate R2 qui n’a pas la facilité de l’interface Lightroom peut être mais il est d’autant plus complet que je ne dois pas le synchroniser avec un autre logiciel sur PC ou cloud. Je charge mes photos sur la tablette et j’y travaille, même si je suis à l’autre bout du monde par rapport à mon ordinateur. C’est de la vraie mobilité! Ouvrez les yeux sur le reste du monde…
    Merci
    Giorgio

  2. Une appli disponible que pour un système système d’exploitation qui n’a que 36% de parts de marché dans les tablettes…

    1. Une appli disponible sur un système d’exploitation qui a le moins de fragmentation des versions du marché…. Tu préfère commencer par les cas particuliers toi?

      1. je vois pas le rapport, un noyau Androïd reste un noyau Androïd, peu importe la surcouche constructeur et le type de tablette !
        si Lightroom Mobile a d’abord été développé pour l’iPad, c’est sûrement qu’il y a des accords commerciaux entre Adobe et Apple et pas parce que c’est plus simple !

        1. t’emballes pas, un apple Addict a généralement des connaissances assez restreinte en info…sinon, il apercevrais qu’il achète du Apple juste parce que ça brille..! 😉

  3. Cet article a été traduit d’une autre source par Google non ? On se rend bien compte que rien n’a été formulé directement par l’auteure, et additionnellement que cette dernière ne maîtrise absolument pas le sujet traité. Non pas que l’article contienne des informations erronées, mais les phrases n’ont aucun sens. Il serait utile d’au moins corriger des aberrations flagrantes d’auto-traduction: « Vos photos sont assises proprement sur un fond gris », non ça ne se dit pas comme ça en français. Il n’y a pas un responsable ici qui vérifie la qualité du travail de ses employés ?

  4. L’ipad est assez puissant pour faire tourner un vrai o.s avec de vraies appli à la manière d’une surface pro mais Apple persiste à restreindre son environnement en faisant ainsi un gros smartphone limité….Lightroom ne fait pas exception

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité