Amazon partage ses données avec le procureur de l’Arkansas dans une affaire de meurtre

Prime Now Amazon

Les géants de l'IT ont énormément de données nous concernant. Et avec l'avènement des intelligences artificielles et de la reconnaissance vocale, tout s'accélère. Les assistants vocaux, comme Siri, Alexa (de Amazon) et consort écoute les moindres de vos paroles. Et parfois, cela peut vous être favorable...

Amazon avait été cité à comparaître dans une affaire de meurtre dans l’Arkansas, aux États-Unis, après que l’accusé a déclaré ne voir aucune objection à ce que le géant américain partage les informations qui ont pu être collectées par le haut-parleur intelligent Amazon Echo.

James Andrew Bates plaide non coupable face à l’accusation de meurtre au premier degré dont il est la cible. Victor Collins avait été retrouvé mort dans la baignoire de Monsieur Bates. Pour prouver son innocence, l’accusé avait donc donné son accord pour le partage des données, ce qu’a rapidement fait Amazon.

Le Echo écoute certains mots clefs et pourrait avoir enregistré ce qui s’est passé juste avant que Collins ne meure, en Novembre 2015. Si Amazon avait d’abord invoqué le respect de la vie privée de ses utilisateurs, l’autorisation expresse de l’accusé a fait lever toute objection. Une audience aura lieu très bientôt pour juger de la pertinence ou non des informations collectées. À suivre !

Tags :Via :Associated Press
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. donc echo capte toutes les conversations, même hors contexte d’une question et les pousse vers le cloud. Bravo pour la vie privée !

    1. Oui, tout comme tous les IA du marché. c’est pour analyser le taux de réussite/échec de la reconnaissance des phrases et aussi améliorer le tableau spectrale des mots clés prononcé (c’est l’excuse présenté en tout cas 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité