Un bracelet qui permet aux futurs papas de sentir les mouvements du bébé dans le ventre de la maman : quand la technologie se met au service de la tendresse

bracelet high-tech

C’est une société danoise, First Bond Wearable (littéralement : Premiers Liens Portatifs), qui a mis au point une nouvelle sorte de bracelet high-tech, Fibo, qui permet aux futurs papas (et aux futurs co-parents de façon générale, si l’on pense aux couples non hétérosexuels) de ressentir en temps réel les mouvements du fœtus en temps réel, alors qu’il est encore dans le ventre de la maman.

Concrètement, le bracelet a un look à mi-chemin entre les bracelets de sport et les montres connectées, mais il a un tout autre but : grâce à des petites sphères mouvantes, le porteur de la montre peut ainsi voir, en temps réel, tous les mouvements que le fœtus fait dans le ventre de sa maman.

L’idée peut paraître étrange (on peut rétorquer qu’on peut aussi poser ses mains sur le ventre de la maman pour le même effet), mais elle n’est pas dénuée d’intérêt, loin de là : en effet, il peut être difficile pour le futur papa, ou le futur co-parent, d’intégrer et de comprendre la place qui sera la sienne après l’accouchement, et de créer des liens avec un fœtus qui est encore à l’intérieur de sa partenaire.

Le lien qui lie la mère à l’enfant se fait naturellement, la plupart du temps, et l’on sait que l’enfant, jusqu’à ses neuf mois environ, s’identifie totalement à sa maman (9 mois pour faire, 9 mois pour défaire). Dans ce contexte, le co-parent peut avoir une certaine difficulté à trouver sa place dans cette relation exclusive, surtout au tout début.

« Beaucoup de futurs pères nous ont dit qu’ils avaient réalisé pleinement qu’ils allaient être papas en entendant le battement du cœur de leur bébé pour la première fois, à l’échographie. Nous voulons permettre à cette sensation de se prolonger dans le temps. » Sandra Pétursdóttir, de la société First Bond Wearable

Présenté lors du concours Polar Bear Pitching, la compagnie n’envisage pour le moment pas de sortie du bracelet avant 2018. Concernant le prix, aucune fourchette n’a été dévoilée, mais on imagine un prix proche d’une montre connectée, par exemple. Cela dit, bonne idée : la société danoise a également précisé qu’elle mettrait en place un service de location pour les personnes n’ayant pas les moyens de se procurer le bracelet : pour les trois derniers mois de la grossesse, le futur papa (ou la future maman) pourrait ainsi profiter de cette technologie sans avoir à vendre un rein.

Ce qui serait dommage, quand on sait l’énergie qu’un nourrisson demande les premiers mois de sa vie !

Tags :Sources :odditycentral
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité