Wikileaks dévoile le programme de piratage de la CIA sur les smartphones et les télés connectées

CIA flag - Wikileaks

Wikileaks a mis en ligne le mardi 7 mars, des milliers de documents qui révèlent les méthodes de piratage utilisées par la CIA (Central Intelligence Agency), qui lui permettent de s’infiltrer dans les smartphones, les ordinateurs et les téléviseurs connectés. Le butin du site fondé par Julian Assange consiste en 8761 documents. Wikileaks explique également que les dossiers de la CIA comportaient des milliers de lignes de code et de données personnelles que le site a cachés.

C’est l’opération la plus importante pour le site lanceur d’alerte, qui estime que c’est la révélation la plus conséquente sur le système de renseignement américain, pour le moment. Les services de renseignement ont en effet pu pirater WhatsApp ou Telegram, et des milliers d’appareils, toutes marques et systèmes d’exploitations confondus : Apple, Android, Microsoft, ou les téléviseurs connectés de Samsung, entre autres.

Ces applications sont pourtant réputées pour faire particulièrement attention à leur système de cryptage, mais ce n’est pas lui qui fait défaut : en effet, le piratage de la CIA intervient avant que le cryptage ne se mette en place, avec des chevaux de Troie ou des virus et fichiers malveillants qui infiltrent le système et prennent le contrôle.

 

La CIA ne s’est pas exprimé sur le sujet pour le moment, et Edward Snowden juge ces documents authentiques ; il s’est exprimé plus longuement sur le sujet sur Twitter, analyses et autres documents à l’appui. Google (Android) ne s’est pas exprimé sur une vulnérabilité potentielle de son système d’exploitation, et Wikileaks n’a pour le moment pas révélé les sources de cette fuite.

Nous ne connaissons pas encore les dessous de toute l’affaire, mais le fonctionnement des services de renseignements américains avait déjà été considérablement dévoilé par M. Snowden en 2013, de quoi s’inquiéter…

Tags :Sources :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité