Le sex-toy connecté qui espionnait ses clients, la sociétée condamnée à dédommager 10 000 dollars par personne !

sex-toy we vibe

We-Vibe est un petit sex-toy à vibration, connecté. Il apparaît que la société qui le produit a été négligente sur la protection des données et de la vie privée de ses utilisateurs, qui ont vu, à cause d'une défaillance du système de sécurité, des données confidentielles liées à leur utilisation du sex-toy, circuler sur le web.

Selon les informations du journal Market Watch :

« L’application We-Connect transmettait des informations telles que les jours et heures d’utilisation, le mode de vibration utilisé, et les adresses emails personnelles des utilisateurs, sans que ceux-ci en soient avertis. »

La société, Standard Innovation, à l’origine de l’application et du sex-toy, a été condamnée à payer une amende colossale, 4 millions de dollars canadiens (presque 3 millions d’euros), et chaque utilisateur floué se verra reverser 10 000 dollars (soit 7000 euros) chacun. Ça fait cher payé pour un produit vendu à 140 euros !

Ne nous y trompons pas : les applications ont beau être sécurisées, on sait aujourd’hui, entre tous les scandales, depuis les « revenge porn » et les photos/vidéos publiées sans le consentement par des pirates amateurs, jusqu’aux révélations de Wikileaks sur les renseignements américains et leurs méthodes, que tout, absolument tout, ce qui passe par internet, peut être récupéré et utilisé à des fins malveillantes.

Cela ne justifie ni n’excuse le comportement de ces personnes malveillantes (chantage, harcèlement…) qui peuvent utiliser les informations, les photos ou vidéos, qu’elles ont volées, mais cela doit nous inciter à être prudent-e-s quant aux infos que nous laissons filer sur la toile. Au risque d’avoir une mauvaise surprise.

Tags :Sources :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité