À 14 ans, ce garçon se fabrique une prothèse de main pour 100$

Leonardo Viscarra prothèse main

On n'est jamais mieux servi que par soi-même, dit-on souvent. L'adage se vérifie encore aujourd'hui avec l'histoire incroyable de Leonardo Viscarra, ce jeune Bolivien de 14 ans. Ne trouvant pas de prothèse qui lui convienne pour sa main, le garçon s'en est une, grâce à l'impression 3D, pour 100$ seulement.

Né avec une main gauche atrophiée, Leonardo Viscarra s’est découvert une véritable passion pour le bricolage et la construction. Rapidement, il se fabriquait une première prothèse de main – ci-dessous -, un design rudimentaire, lui permettant tout juste d’attraper des objets, mais c’était quelque chose qu’il ne pouvait pas faire jusqu’alors.

Leonardo Viscarra prothèse main

Ce n’était que le début de l’aventure. Leonardo travaillait sur une version améliorée, davantage mécanisée. C’était mieux, mais pas suffisamment bien. En surfant sur le web, Leonardo découvre l’histoire d’un jeune garçon Français qui était devenu le premier à recevoir une prothèse de main imprimée en 3D. Il apprend aussi l’existence d’une organisation américaine qui fabrique des prothèses pour les enfants dans le besoin. Grâce à une tante Américaine, le jeune Bolivien put recevoir sa propre prothèse robotisée, malheureusement trop grande pour être utilisable au quotidien sans gêne.

Persévérant, le garçon se met alors à concevoir sa propre prothèse de main en utilisant des schémas et de nombreux exemples de prothèses. Sa prothèse à lui utilise des cordes en nylon pour détecter les mouvements du poignet et les transmettre aux doigts. Leonardo avait tout réuni pour réaliser son rêve. Ne lui manquait plus qu’une imprimante 3D. Avec l’aide du Sawers Robotics Institute, le garçon a pu imprimer sa prothèse et réaliser son rêve.

Et même si elle n’est pas parfaite, elle ne lui aura coûté que 100$ – bien loin des 15 000$ que peuvent coûter une prothèse bionique avancée -. Cette alternative lui permet en tout cas d’effectuer bon nombre de gestes qu’il était jusqu’alors incapable de faire. Fier de sa création, le jeune homme entend bien poursuivre dans cette voie, en passant sa vie à construire des prothèses robotisées avancées. Il veut étudier la biomédecine.

Tags :Via :Oddity Central
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité