En Afrique du Sud, un enseignant se sert du hip-hop pour intéresser ses élèves aux mathématiques

rap-enseignement-mathématiques

Encore un prof qui innove pour transmettre du mieux qu’il peut ses connaissances à ses élèves (à relire ici, ce prof de sciences qui enseigne en costume de Spider-Man) ! Aujourd’hui on part en Afrique du Sud, avec ce professeur et ancien chorégraphe et danseur hip-hop, qui se sert du rap pour faire rentrer les mathématiques dans les caboches des adolescents !

Je ne sais pas quels souvenirs vous gardez de vos cours de maths, peut-être avez-vous eu la chance de tomber sur des profs investis et passionnants ; chez nous, ça basculait entre la neurasthénie et l’indifférence totale. Le fait que les mathématiques ne soient pas une matière hyper populaire n’aide pas vraiment non plus, mais on sait aussi à quel point l’intérêt que l’on porte à une matière est liée au professeur qui l’enseigne, et la responsabilité qui incombe à un enseignant.

Kurt Minaar, 33 ans, est professeur de mathématiques dans un lycée de Cape Town, et il a créé des beats et des raps spécialement pour les tables de multiplication – pour le moment. L’expérience est en effet une telle réussite qu’il travaille à intégrer d’autres éléments du programme dans cette forme d’enseignement.

Kurt Minaar s’inspire de son expérience : pas fan des maths à l’école, hyperactif et ayant des problèmes de concentration, il a voulu trouver un biais, un moyen détourné pour permettre à tous ses élèves de s’intéresser aux maths. Il ne fait pas seulement du rap, mais encourage aussi ses élèves à danser lorsqu’ils récitent leurs tables de multiplication : cela met les élèves dans un certain état d’esprit, et la détente, le rire, permet de mieux faire passer l’information.

Si cela ne fonctionne pas sur tous les élèves et que Kurt Minaar en est conscient, le taux de réussite a été tel qu’il va non seulement continuer l’expérience, mais l’élargir à d’autres pans du programme.

L’enseignement et la transmission ne sont pas choses aisées, et garder l’esprit ouvert et adaptable, pour le bien des élèves, peut s’avérer crucial pour éviter le décrochage scolaire ! Il existe beaucoup de méthodes alternatives, qui se développent de plus en plus et partout dans le monde, pour pouvoir transmettre au mieux nos connaissances. Le domaine est vaste et passionnant !

Tags :Sources :odditycentral
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité