Cette expérience de la NASA pourrait résoudre un mystère concernant l’ADN dans l’Espace

ISS

Aussi tentant que puisse paraître le voyage dans l'Espace, il y a encore de nombreux défis à relever et de nombreuses interrogations restent en suspens. De nombreuses expériences menées sur l'ISS notamment ont pour objectif de tenter de répondre à tout cela. L'impact sur le corps humain, par exemple, et sur notre ADN, sera bientôt au centre de l'attention.

Dans quelques jours, le 27 Mars pour être précis, la mission Orbital ATK Cygnus OA-7 ravitaillera la Station Spatiale Internationale avec, notamment, tout le matériel pour une expérience baptisée Genes in Space II. D’après la NASA, l’objectif sera d’examiner les télomères – les extrémités protectrices des chromosomes -.

En vieillissant, les télomères s’abîment. Les scientifiques pensaient que la dégradation des télomères dans l’ADN des astronautes s’accélèreraient à cause du stress du vol spatial mais les premiers résultats de la Twin Study – une vaste étude de la NASA sur l’homme dans l’Espace, en suivant l’astronaute Scott Kelly pendant un an sur l’ISS et son frère jumeau Mark resté à terre – semblent indiquer tout autre chose. Dans l’Espace, les télomères de Scott Kelly se sont rallongés. L’expérience Genes in Space II pourrait apporter une réponse à ce mystère et expliquer la relation entre les télomères et les vols spatiaux longue durée.

Les télomères raccourcis sont associés à de nombreuses maladies, comme les cancer, anémie aplasique, dysfonctionnement du foie. Ce rallongement des télomères de Scott Kelly pourrait être perçu comme une solution anti-vieillissement mais aussi comme un problème. Qui sait ce que cette expérience donnera comme conclusion… À suivre !

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité