En Arizona, l’uniforme des serveuses d’un café se compose d’un mini-bikini … et crée la polémique

café-serveuses-bikini

On connaissait déjà la tenue obligatoire pour les serveuses, mais on est plutôt habitué-e-s, surtout sous nos latitudes, à la traditionnelle tenue noire/blanche/sobre, avec un tablier au logo du restaurant… Vous connaissez Coyote Girls, ce film sorti en 2000 qui racontait l’histoire de serveuses/strip-teaseuses dans un bar ? Aux Etats-Unis, en Arizona et dans l’Etat de Washington, un café a décidé d’aller carrément plus loin : mettre ses serveuses – presque – à poil.

Bikini Beans Espresso, c’est le nom de la chaîne, vend ses cafés d’une façon peu courante : avec des serveuses, jeunes, bien faites et en bikini, voire avec seulement des stickers bien placés. Et cela fait évidemment polémique aux Etats-Unis. Une mère de famille déclare être choquée de devoir expliquer à ses trois enfants en bas âge ce que font ces dames presque toutes nues qui se font reluquer par un public quasi-exclusivement masculin…

D’un autre côté, les serveuses interrogées sont consentantes et heureuses de leur situation : l’une d’elle explique même qu’elle reçoit des familles, que tout se passe très bien et que personne n’est choqué. Une histoire de point de vue et d’opinion, alors ?

bikini-beans-espresso-serveuse

Pendant ce temps, au Bikini Beans Espresso…

Oui, et non. Car si ces femmes sont consentantes et ne se plaignent pas de leur boulot, d’une part j’aimerais bien avoir une étude, et des entretiens un peu plus poussés avec un panel plus large de serveuses, et notamment de celles qui sont parties : cela nous donnerait une idée plus large de leurs conditions de travail. Car comment être sûr-e-s qu’elles ne souffrent pas de harcèlement, de propositions dégradantes ou de conditions de travail un peu limite ?

D’autre part, on est encore une fois face à une utilisation du corps de la femme, hyper-sexualisé, pour vendre un produit et attirer le chaland. Qui plus est un corps répondant parfaitement aux normes en vigueur aux Etats-Unis et dans la majeure partie du monde occidental : mince, musclé, jeune, et à la poitrine généreuse.

Le problème ici n’est pas la nudité, mais ce qu’on en fait, et comment on utilise le corps de la femme, encore une fois. Sans compter que, comme d’habitude, on réduit les hommes à l’état de bêtes en rut qui tomberont dans le piège, tout ça pour enrichir la patronne. Maline.

Tags :Sources :odditycentralImage source :bikini beans espresso
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Tout à fait d’accord. Cet article n’a aucun intérêt. Le concept n’est pas nouveau et vraiment, on s’en moque éperdument puisque tout le monde est consentant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité