En Virginie (Etats-Unis) un homme a été arrêté à cause de son costume

Etats-Unis-joker-arrestation

Jeremy Putman, 31 ans, a été arrêté à Winchester, une commune de l’Etat de Virginie, aux Etats-Unis, inculpé pour avoir « porté un masque », reconnu comme un délit dans cette ville américaine.

Le Joker derrière les barreaux. Ça pourrait presque faire un chouette titre de journal télévisé … à Gotham City, la ville de Batman. Seulement c’est un américain de 31 ans qui a réellement été arrêté par la police locale, alertée par plusieurs appels au 911.

Ce qui a apparemment affolé les résidents était qu’il portait une épée (une arme au moins aussi dangereuse que les armes à feux, autorisées sur tout le territoire étatsunien) ; c’est sans doute moins le caractère dangereux qu’étrange de l’homme qui a dû alerter les habitants, peut-on penser.

L’homme a donc été inculpé pour « port illégal d’un masque », car, en effet, selon la loi de cet Etat des Etats-Unis :

« § 18.2-422. Interdiction de porter un masque en public, sauf exceptions.

Il est illégal pour toute personne au-dessus de 16 ans de porter un quelconque masque, cagoule, capuche, dans le but de masquer son identité, à partir du moment où une part conséquente du visage est cachée et empêche l’identification de la personne. »

On note qu’il existe des exceptions pour Halloween, pour les masques de protection médicaux ainsi que pour toutes les manifestations théâtrales costumées.

Cela dit, l’affaire est sérieuse pour Jeremy Putman, puisqu’il encoure un an de prison pour le délit du port de masque. Même s’il ne portait pas de masque à proprement parler, son maquillage le rendait méconnaissable, et inquiétant, qui plus est (aurait-on appelé 911 pour un masque de Winnie l’Ourson ?).

L’homme serait détenu dans la prison locale.

Tags :Sources :boingboing
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il a eu de la chance. Darrien Hunt, qui s’était déguisé en Lugen et se baladait avec un faux sabre a été tué par la police à Sarasota Springs, Utah. De plusieurs balles dans le dos. Faut dire que c’était un Noir, circonstance souvent aggravante aux USA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité