Chers lecteurs : Il faut qu’on discute des commentaires

femme commentaire

Depuis quelques temps, notre équipe enchaîne les nuits blanches. Il faut dire que vous vous étripez copieusement entre vous, quand vous ne vous en prenez pas à nous, parfois très vertement, dans vos commentaires

Que les choses soient claires : vous avez le droit de ne pas être d’accord, avec nous ou avec les autres lecteurs. À condition de l’exprimer avec un minimum de correction.

D’abord, notez que notre système de gestion des commentaires met quelques minutes à digérer votre prose. Ce n’est donc pas la peine de cliquer douze fois sur « poster votre commentaire », cela ne le fera pas arriver plus vite. Au contraire, vous risquez d’exciter notre système anti-spam, déjà chatouilleux de nature.

Ensuite, sachez que notre système de gestion des commentaires déteste des propos grossiers, ou pire, racistes, insultants et discriminatoires. Idem avec l’orthographe sms. Nous comptons sur vous pour faire preuve d’un minimum de retenue dans la forme autant que dans le fond. Dans le cas contraire, notre équipe de modération se verra contrainte d’expédier votre prose dans un cyber-cosmos d’où elle ne reviendra jamais. Et vous non plus si vous poussez le bouchon trop loin.

Voici quelques conseils pour éviter de vous retrouver au fin fond d’une galaxie d’où personne ne vous entendra crier.

Attaques personnelles

Vous avez le droit de ne pas être d’accord avec l’un de nos posts ou la remarque d’un de nos lecteurs. Cela ne vous donne cependant pas le droit de mal parler de nos mères ou d’insulter les autres. Personne ne vous demande d’écrire « Cher Monsieur, je vous prie de bien vouloir noter que je me trouve en léger désaccord avec votre prose », mais écrire « tu es vraiment un **** » ou « pauvre ****** » ou encore « espèce de **** » ou « bande de ***** » ne vous vaudra que la poubelle.

Hors sujet

Merci de respecter le sujet de l’article que vous commentez. Si vous voulez lancer une révolution ou un nouveau shampoing anti-pelliculaires, créez un site ou un blog, mais ne confondez pas nos espaces de commentaires avec des panneaux électoraux ou des emplacements publicitaires.

Contenu vide

Écrire « preums » ou « lol » n’apporte rien aux autres lecteurs. Pour ménager leur confort visuel, les commentaires dépourvus de véritable contenu sont expédiés tellement loin qu’ils ne reviendront jamais.

Trolls

Certains d’entre vous semblent prendre plaisir à asticoter les autres lecteurs pour provoquer d’interminables discussions. Si cela vous arrive une fois par accident, nous ne vous en tiendrons pas rigueur. Mais si vous commentez systématiquement les articles dans ce but, vous ne le ferez pas très longtemps.

Si vous vous retrouvez face à un troll, ne paniquez pas. Restez calme, et surtout ne lui répondez pas: il n’attend que ça. Attendez simplement que nos équipe de trollbusters lui tombe dessus à bras raccourcix.

Propos grossiers

Certains d’entre vous jurent comme des charretiers et emploient un langage très familier. Libre à vous de le faire dans votre coin, mais tout le monde n’a pas nécessairement envie d’en profiter. Aussi, pour le confort visuel de tous, encore une fois, les messages dont le langage est inadapté sont supprimés. Rendez-vous service si vous avez quelque chose d’intelligent à dire: évitez les « p**** », « e****** », « c**** » et autres expressions trop familières. Votre commentaire pourrait partir à la benne alors que vous n’étiez ni hors sujet, ni en train d’insulter un troll, pour une fois.

Censure

Si votre commentaire a été supprimé, c’est qu’il était d’une manière ou d’une autre inapproprié. L’explication se trouve généralement dans les raisons énumérées ci-dessus. Et non, notre équipe n’envoie pas chaque fois un e-mail pour expliquer ce qui a valu à votre propos d’être supprimé. La liberté d’expression permet presque tout, mais pas non plus n’importe quoi. Ce n’est donc pas la peine d’essayer de passer en force pour le publier à tout prix.

Plaintes sur le contenu

Il est normal que tout ne vous plaise pas dans ce que nous publions. Vous trouvez qu’il y a trop de ceci ou pas assez de cela. Cela arrive et votre premier réflexe est de poster un commentaire pour vous en plaindre ou pour râler. Ne le faites pas, ou du moins pas méchamment. L’idée est de construire un espace de débats où les arguments agrémentent les nouvelles.

Au lieu de cela, faites comme certains lecteurs, plus discrets mais plus constructifs, qui nous envoient un petit mail pour nous indiquer les sujets qu’ils aimeraient voir traiter. Bien sûr, nous ne pouvons pas satisfaire tout le monde, mais il nous arrive régulièrement de vous écouter.

Nous savons que vous détestez certaines marques et certains gadgets, mais tout le monde n’est pas dans votre cas. Respectez les autres lecteurs qui viennent chercher l’information telle que nous la proposons. Ubergizmo n’est pas une notice de montage de meuble en kit, vous n’êtes pas obligé de tout lire.

Les correcteurs pathologiques

Nous sommes humains – du moins presque tous à la rédac – et nous faisons des erreurs. Parfois, il nous arrive de ne pas savoir orthographier un mot, de ne pas savoir faire une règle de trois ou calculer la masse volumique du carbure de tungstène. Par ailleurs, nous sommes une petite équipe et n’avons pas de secrétaire de rédaction, malheureusement, ce n’est pas toujours évident de ne rien rater sur un article qui vient à peine d’être tapé. À fortiori, lorsque le volume est d’une dizaine par jour.

Ô drame, Ô désespoir, Ô articles traduits.

Un paquet de commentaires sont liés directement au fait que certains articles soient traduits, Ubergizmo est une licence, ce qui nous autorise à reprendre les articles d’autres pays : Allemagne, États-Unis, Espagne et Italie (et inversement). Cela nous permet de traiter plus de sujets, plus rapidement, malgré une petite équipe. S’ajoute le fait d’avoir de belles images et de pouvoir fonctionner comme une entité.

Certains lecteurs préfèrent lire les papiers dans leur langue naturelle, cela fait partie du jeu, et offre la possibilité d’avoir une information bien plus rapidement que d’attendre la réception d’un quelconque communiqué. Nous mettons en avant la FrenchTech, les évènements nationaux, comme le font les autres pays.

Cette mise au point n’a qu’un but : que tout le monde prenne plaisir à lire Ubergizmo de par le monde, et que nous prenions aussi plaisir à écrire pour vous. Faites un effort, et nous le ferons d’autant plus :)

Avec toute notre amitié, la Rédaction.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Amis d’ubergizmo, si j’approuve l’entièreté de cet article, êtes-vous véritablement plein d’espoir quant à sa faculté de modifier la prose des personnes visées ? Les trois premiers commentaires maintenant supprimés me laissent perplexe quant à la portée de ce billet. Bravo pour votre persévérance et même, votre innocence… Si vos articles ne brillent pas toujours par la profondeur de leurs analyses, j’ai toujours plaisir à parcourir votre site ! Continuez comme ça !

  2. RAS, bien dit, à partager en masse sur les autres sites où les commentaires fusent parfois… Bonne continuation à vous.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  3. « Censure

    Si votre commentaire a été supprimé, c’est qu’il était d’une manière ou d’une autre inapproprié. L’explication se trouve généralement dans les raisons énumérées ci-dessus. »

    Vous faites exactement ce que tout mauvais censeur fait. Il n’explique pas les raison de la censure.
    Un commentaire « d’une manière ou d’une autre inapproprié », c’est l’ouverture à toute forme de subjectivisme qui mène justement à des internautes en colère.
    Si on passe les insultes, troll et compagnie, j’ai souvent vu des commentaires normaux disparaitre uniquement parce qu’ils pointaient notamment de GROSSES incohérences entre le titre de l’article et son contenu. Ce qu’on appelle du « Putaclik ».
    Donc, dès qu’un commentaire ne vous plait pas, vous pouvez le censurer sans explication. Et là, Messieurs Dames, nous sommes TRES loin de la liberté d’expression dont vous parlez.

  4. Cher Uber Guizmo,

    Vous faites fort, très fort vous utilisez la technique du plus c’est gros plus ça passe, c’est bien joué !
    Nous allons devoir VOUS excusez du niveau de CERTAINS de vos rédacteurs à tenir votre propre website.
    Et puisque vous généralisez, et bien moi aussi.

    C’est à force de :
    Manque de rigueur flagrante dans vos articles
    Fautes de frappes récurrentes
    Vulgaire copier/coller avec google translate
    Les syntaxes répétées 100x ( regarder ce … est hypnotique )
    Et je vais m’arrêter la…

    Pourtant il y a bien un ou deux rédacteurs que j’ai plaisir à lire car ils font du travail de qualité ( c’est bizarre, les commentaires dans leur articles sont souvent bons et constructif a eux ), même si le contenu ne m’intéresse pas à première vue.

    Donc les gens, soyez plus rigoureux, on vous oblige pas à écrire des articles, ils suffisent que l’on se casse ( les lecteurs, nous qui faisons du clic) , pour que vos dirigeants changent de vision a votre sujet et opèrent une mise a jour system.

    1. Psst, c’est « excuser » avec un R à la fin, pas un Z. Tu fais aussi des fautes de frappe ?

      « à votre sujet » « m’arrêter là » : c’est plus beau avec un accent.

      « système », et non « system » : problème de Google translate ?

      « Ils suffisent » ???

      etc…

  5. Chère flo, (oui, j’ai reconnu ton style)

    pour éviter certaines remarques type erreur d’orthographe ou erreur factuelle, certains sites ont opté pour un module de proposition de correction. J’en propose souvent sur d’autres sites, ça aide le rédacteur, ça ne pollue pas les commentaires, et ça limite de fait les commentaires indésirables puisque celui qui le fait publiquement passe pour un con***ard et il le sait. Donc c’est nickel. (Après, il faut être ok pour être réactif de votre côté sinon ça ne motive personne)

    Concernant l’interdiction de parler politique sur les commentaires, merci donc de bien vouloir vous l’appliquer à vous sur les articles. Même quand c’est de la politique étrangère, même quand c’est un bord politique que vous pourriez trouver complètement horrible. Si le sujet est toutefois intéressant, faites preuve d’une infinie retenue et restez sur le factuel, sinon le troll, c’est vous. :)

  6. Messieurs rédacteurs,

    J’accuse par la présente réception et lecture de votre article, dans lequel vous me faites part de votre mécontentement du contenu des commentaires publics postés sur votre site, en réponse à vos articles.

    Je tiens par la présente à m’excuser pour le désagrément que ces commentaires aient pu vous poser.

    Cependant, je tenais à porter à votre connaissance que cet article est trop fourni, et nécessite un temps de lecture trop élevé pour un article de site comme celui que vous exposez.

    En effet, dans un objectif et un souci d’offrir un contenu à aspect ludique à vos lecteur, il est, à mon sens, tout dans votre intérêt de leur proposer le même article dans une prose plus synthétique.

    En cas de désaccord de votre part vis-à-vis de ce point de vue, je vous invite à porter ce fait à ma connaissance, afin que nous puissions élaborer ensemble une stratégie de médiation.

    Dans l’espoir de contribuer à l’amélioration de votre contenu, et restant à votre disposition pour toute information complémentaire, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de ma respectueuse considération.

    Version courte: « c’est trop long ! « 

  7. Pour prendre plaisir à lire Ubergizmo, le Top ça serait de mieux gérer votre espace publicitaire qui sans bloqueur de pub est horrible, la majorité de la page est de la pub et dans les articles c’est la même chose. Je comprends que pour qu’un site fonctionne, il ait besoin d’argent, donc de pub, mais entre une pub en fond de site ou une colonne qui sont tout à fait acceptable et les pubs qui sont sur votre site, il y a toute un monde.

  8. Je pense que vous devriez épingler ce post en première page du site !!!
    Plusieurs fois j’ai tenté dans les commentaires d’amener à plus de raison mais, le Online étant ce qu’il est, en vain…
    Par curiosité, dans la mesure où il n’y a pas besoin de s’inscrire pour commenter et que je ne rentre pas ma véritable adresse mail pour poster comme beaucoup je pense (je l’avoue par crainte de me retrouver sur des mailing listes de pub), comment faites vous pour envoyer le trolleur professionnel au fin fond de l’espace à vie ????

  9. Question:
    Pourquoi être passé de Gizmodo à Ubergizmodo ? Ça fait un peu le Crédit lyonnais qui se réinvente lcl après une bourde financière, non?
    La fin, un petit troll gentil, le début une vraie question.

  10. Je commente et je débats avec plaisir sur les articles bien rédigés, travaillés et constructifs comme ceux de Norédine par exemple.
    En revanche, je ne me retiens pas pour fustiger les auteurs d’articles putaclic, les articles bourrés de fautes d’orthographe et de syntaxe, les articles copiés/collés d’un autre site ou pire, les articles réunissant ces 3 conditions.

    Pas question que je change cette habitude. Si mes commentaires sont effacés à cause de ça, tant pis pour vous et pour moi, mais vous aurez perdu un lecteur. Quand on laisse la possibilité de commenter sans inscription, il faut s’attendre à la critique négative et aux trolls. Sinon il ne vous reste plus qu’à embaucher une équipe de modos à plein temps pour ne garder que les éloges.

    Et l’excuse du « on est une petite équipe et on publie une dizaine d’articles par jour, on a pas forcément le temps de relire » n’en est pas une. Premièrement, il est toujours préférable de privilégier la qualité à la quantité (vous pouvez par exemple vous abstenir d’écrire un 1745ème article de 5 lignes sur Pokémon Go dont l’information principale tient en 4 mots, dans l’unique but de créer du « contenu »). Deuxièmement, même moi, pauvre internaute, je me relis bien pour écrire mes commentaires, et pourtant il ne sera certainement pas lu. Alors certes, ce n’est pas nous qui vous payons directement mais un lectorat se doit d’être toujours respecté au risque de le perdre. Et à ce moment-là, il n’y aura plus grand monde pour vous rémunérer.

    PS : je commente toujours en laissant ma vraie adresse mail contenant mon nom et mon prénom. Avant qu’on ne me dise que c’est facile de critiquer derrière son écran.

  11. « Nous savons que vous détestez certaines marques et certains gadgets, mais tout le monde n’est pas dans votre cas. Respectez les autres lecteurs qui viennent chercher l’information telle que nous la proposons »

    Celle là elle est pour vous mes chers Apple Haters qui n’avez que le mot « pigeon » à la bouche

  12. Eh oh, ‘uber gizmo’ enfin … Flo disons le.
    A aucun moment vous vous remettez en question ?

    j’adore (uber)gizmo(do), je vous suis depuis … des années, mais il faut avouer que j’en suis venu à d’abord lire le nom du redacteur avant même le titre de l’article.
    Disons le, Flo, vous vous prenez une rafle de commentaires désagréables à presque chaque articles publiés, alors que ce n’est pas le cas des autres rédacteurs.
    Y’a peut-être un moment où il faudrait vous remettre en question et comprendre ce que certain vous reproche non ? Il n’y a pas que des abrutis (comme moi) qui postent des commentaires désagréables.
    Et puis par contre aucune réponse … jamais.
    Donc ne nous faites pas croire que vous passez des nuits blanches à lire nos comm.

    Voilà c’était la partie coup de gueule de mon msg.
    Pour le reste moi j’aime et je continue à lire gizmo

  13. Bonjour,
    Me reconnaissant dans le profil des « correcteurs pathologiques », je permets de donner mon avis à ce sujet.
    Je comprends parfaitement qu’il soit difficile de tous voir. Seulement, je remarque beaucoup d’articles contenant des fautes, voir des mots manquants. Et il est parfois désagréable de relire 5 ou 6 fois la même phrase pour essayer d’en déchiffrer le sens.
    Néanmoins, vous demander à vos lecteur de ne pas écrire en sms, je vous cite « Idem avec l’orthographe sms. Nous comptons sur vous pour faire preuve d’un minimum de retenue dans la forme autant que dans le fond », alors peut être faudrait il vous appliquer à vous même la charte de qualité que vous demandez.
    Je sais que dans ce monde, il faut toujours aller plus vite, arriver avant les autres, mais faut il sacrifier pour autant la qualité à la quantité….La question est posée…..

    Stéphane

    1. J’en compte au moins 3 et ça me rappelle cette histoire d’hôpital et de charité…
      Sérieusement, à quel moment dans une journée on décide de venir placer un commentaire sur un site pour y dénoncer les fautes d’orthographe tout en faisant 3 fautes dans son texte. Stéphane, si j’avais des ulcères, ils se réveilleraient… et par ta faute.

      1. C’est plus facile de laisser un commentaire sur un site pour signaler une faute d’orthographe qu’un commentaire sur un blog politique pour en souligner sa démagogie…

  14. Merci bien dit cher ubrrgizmo , les argument de la colonne commentaire est bien claire , et j’ai vu beaucoup de commentaires sur ce sujet ( article) paraport les autres articles , en commentent les commentaires lol c’est tous .

  15. Je suis désolé pour vous Ubergizmo, mais votre message n’est pas passé, ils remettent ça. Et je suis aussi désolé pour vous que la communauté du site jeuxvideo.com/forum fasse un détour sur votre site pour cracher leurs inutilités, parce qu’il faut bien le dire, sur le site que je viens de citer, c’est du grand n’importe quoi et très très souvent, au milieu des discussions, on est carrément hors sujet, ça dévie dans tout les sens, bref, ils font la même chose ici. Et pour ma part, même si tout les articles ne m’intéressent pas, je passe au minimum une fois par jour sur votre site.

  16. La qualité des commentaires sur votre site ne reflètent que le niveau de votre ligne éditoriale.

    Rien que le fait de ressortir un article paru il y a des mois ( septembre 2016 ), montre bien que vous préférez l’info en quantité et a grande vitesse, qu’une info expliquée et détaillée avec quelques phrases écrites correctement.

    Donc si vous recyclez vos erreurs, soyez indulgents avec vos lecteurs, ils vous ressemblent fortement on dirait…

    Merci Nordine pour tes articles.

  17. On ne doit donc pas signaler les fautes d’orthographe, aussi bête soit-elle ? Je ne pensais pas qu’une simple relecture pouvait être aussi compliquée à mettre en place.
    Scribens.fr est aussi une solution simple et rapide, au moins pour éviter les fautes grossières.

    1. @Jolafrite, je viens d’essayer le site que tu proposes avec le texte de cet article.
      Je le trouve bien fait et ergonomique.

      Je suis d’accord avec ta proposition d’utiliser ce service ou un autre similaire (tel qu’un correcteur orthographique & grammatical intégré à un traitement de texte) lorsque que l’on n’a pas le temps de corriger soi-même ses écrits en se référant à des manuels lorsque l’on ne connaît pas toutes les règles.

      Ici, concernant la correction (dans tous les sens du terme), je ne pense pas qu’il s’agisse d’un problème de temps, mais plutôt d’un problème d’envie et de respect du lecteur.
      En effet, j’imagine que toute cette équipe de rédacteur doit disposer d’un superviseur (quel qu’il soit).
      Sans aucun doute, les mails qui lui sont envoyés par l’équipe de rédaction sont-ils bourrés de fautes également ?

      Je suis également d’accord que la critique sur les fautes est facile, je vais donc dès à présent vérifier si moi-même, j’ai fait des fautes d’orthographe, de grammaire ou de syntaxe.

      Résultat : 5 erreurs, effectivement la critique est facile.

      Je suis également d’accord avec @papahi, certains rédacteurs se voient attribuer plus de commentaires négatifs que d’autres.
      S’agit-il d’un complot à l’échelle nationale ou faut-il chercher (une partie de) l’origine du problème en se remettant en question ?

      @Porcher a également raison dans son propos.
      Ce qu’il dit ici concernant les suppressions (ou non-diffusion) de commentaires parce qu’ils se révèlent inappropriés pour une raison ou une autre, relève de l’imprécision. En effet, même si le fond est juste et justifié, la forme laisse place à l’interprétation.

      Cette imprécision est parfois retrouvée dans le fond (souvent diront certains), mais force est de constater qu’elle est souvent retrouvée dans la forme.

      Et ça, c’est un problème, car autant, il peut être difficile d’être précis sur le fond, autant la forme est la base de tout bon rédacteur rémunéré.

      J’ai encore plein de choses qui me viennent à l’esprit, mais si peu de temps pour les écrire. Aussi, je ne parlerai pas des articles à répétition sur le même sujet, ou encore, des articles que vous vous refilez / piquez entre vous.

      Pour terminer, je suis également d’accord avec le contenu de cet article :
      Les commentaires haineux et non-constructifs, je les survole à la vitesse grand V.
      Je dois cependant reconnaitre, que certaines fois, je viens sur ce site juste pour me détendre, aussi, je choisis des articles rédigés par certaines personnes, et me dirigent droit vers les commentaires sans même lire l’article. Les batailles de troll m’amusent beaucoup.

      Pour info :
      Temps d’écriture du commentaire : plusieurs minutes
      Temps de correction : 1mn

  18. Voici 5h que j’ai posté mon commentaire .
    Bien qu’allant dans le sens de plusieurs de vos lecteurs et dénombrant plusieurs des points faibles de Gizmodo (non, pardon, de l’équipe de rédaction), il était bien écrit, corrigé, courtois pas vulgaire et n’est pourtant toujours pas mis en ligne.

    Doit-on y voir :
    – un processus d’analyse de chaque commentaire si évolué au point qu’il faille plus de 5h pour analyser chaque commentaire ?
    – un problème technique qui semble se produire de manière aléatoire mais régulière au dire des lecteurs (mais que fait la DSI ?) ?
    – une forme de non validation de certains commentaire ?

    Ami lecteurs je vous laisse le choix.

    1. Nous n’avons pas de responsable pour les commentaires et, me mariant demain, j’ai malheureusement privilégié l’organisation et non les commentaires… Navrée le voila validé et à 5h49 du matin :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité