L’Agence Spatiale Européenne envisage deux endroits sur lesquels poser son nouveau rover sur Mars

Mars mission 2020

Les scientifiques et les ingénieurs doivent prendre en compte beaucoup de paramètres pour décider de l’endroit où poser un nouveau rover sur Mars : il s’agit à la fois d’assurer un atterrissage sécurisé tout en étant sur une zone géologiquement intéressante.

Et il faut réussir à concilier tous ces impératifs : pas la peine de trouver une zone d’atterrissage parfaitement sécure, si c’est pour qu’il n’y ait rien d’intéressant à trouver à 10 kilomètres à la ronde (la distance que parcourra a priori ce rover) ; inutile également d’envisager de se poser dans une zone riche mais qui risquerait de péter le bidule, qui a quand-même coûté à l’Agence Spatiale Européenne près de 1,5 milliards d’euros.

Cela fait quatre ans que les équipes recherchent l’endroit idéal, pour la mission Exomars, prévue en 2020. Ce sont donc deux sites répondant aux noms de Axia Planum et MAwrth Vallis qui ont été choisis, combinant les deux impératifs. Ces deux sites se situent un peu au Nord de l’Equateur marsien.

Les chercheurs sont parvenus à prouver que ces deux sites étaient très probablement très riches en matériaux anciens, estimés à 3,9 milliards d’années : terres argileuses, nombreux cratères… sont autant d’indices qui permettent d’affirmer que ces zones sont scientifiquement dignes d’intérêt.

Alors, à dans trois ans, pour le lancement du rover aussi gros qu’une Twingo !

Tags :Sources :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité