Prise en main : Samsung Galaxy S8

Samsung Galaxy S8

Les Galaxy S8 et Galaxy S8+ sont officiellement arrivés, et tout indique que l'attente en a valu la peine. Samsung a fait de gros efforts pour faire de son smartphone déjà à la pointe un appareil encore plus impressionnant. Le Galaxy S8 embarque les téléphones à grand écran à un autre niveau en poussant le design dans une autre dimension. Nous avons pu inspecter en profondeur les deux modèles pour évaluer ces Galaxy S8 et S8+, alors plongeons ensemble dans les détails pour découvrir s'il s'agit du smartphone parfait pour vous.

Écran HDR « Infinity » : impressionnant !

Samsung Galaxy S8

Sans aucun doute, la caractéristique la plus voyante des Galaxy S8 et S8+, c’est l’écran qui couvre la majorité de la face avant. Vous pouvez le voir par vous-même, il semble vraiment d’un autre monde. Il adopte un ratio légèrement plus large que le 2:1 de LG et offre un look et une qualité d’image exceptionnels. Jamais un écran de smartphone n’a eu l’air si parfait.

Les téléphones comme le Aquos Mini SH-M03 et plus récemment le Xiaomi Mi MIX et bien sûr le LG G6 ont suivi cet objectif, avec LG étant le premier à proposer un appareil sans aucun compromis – comme la caméra en bas du téléphone -. Le Mi MIX était en rupture en 10 secondes, certes, mais il est difficile de ne pas dire que le Galaxy S8 a la meilleure mise en œuvre d’un grand écran.

Ce n’est pas étonnant, les écrans Super-AMOLED de Samsung ont été très bien accueillis par les critiques et se classent constamment parmi les meilleurs écrans. C’est ce niveau de qualité que vous retrouverez sur le Galaxy S8.

Les S8 et S8+ sont conçus pour une bonne prise à une seule main (dans les standards d’aujourd’hui). Le S8 offre un écran Quad HD+ (2 960 x 1 440 pixels, 570 PPI) extraordinaire de netteté. Le S8+, lui, est 1,5 mm moins large que le S7 Edge mais un peu plus haut. Cette largeur améliore la prise en main et permet d’accueillir un impressionnant écran de 6,2 pouces, Quad HD+ lui aussi (2 960 x 1 440 pixels, 529 PPI).

Ce n’est pas un secret que les « grands écrans » sont l’une des caractéristiques les plus demandées. L’augmentation de la taille d’écran améliore l’expérience dans bien des aspects : productivité, divertissement et photographie (capture et visualisation) sont trois axes rendus bien meilleurs avec de plus grands écrans.

Samsung Galaxy S8

Mais les gens demandent aussi des téléphones plus « compactes » et « prenables à une main ». La solution est donc d’augmenter le ratio écran/châssis jusqu’à 83%. Le LG G6 avait lancé la première offensive dans cette nouvelle bataille.

Les premières tentatives pour proposer de grands écrans comme le Galaxy Mega 6.3 en 2013 ou le Huawei Mate original (6,1 pouces) ne se sont pas faites sans accro, et le marché basculait rapidement vers quelque chose de plus traditionnel avec le Galaxy S7/S7 Edge.

J’aurais aimé avec un Galaxy Mega 6.3 pour comparer avec le Galaxy S8+ d’aujourd’hui. Quelle différence en quelques années ! Avec le Galaxy S8, Samsung prend assurément la tête sur le segment des téléphones grand écran.

De pluis, l’écran du Samsung Galaxy S8 est certifié HDR, ce qui signifie qu’il est extrêmement lumineux et que le téléphone est capable de décoder du contenu HDR.

Design : le meilleur de sa catégorie

Samsung Galaxy S8

L’écran n’est que la façade visible de ce qui est aujourd’hui le design le plus avancé en matière de smartphone. L’esthétique parle d’elle-même mais même lorsque vous regardez d’un point de vue technique, le design du Galaxy S8 est exceptionnel : il embarque une puissance et une capacité de batterie impressionnantes dans un volume interne très réduit (a fortiori quand on prend en considération les bords incurvés).

Mensurations : 148,9 x 68,1 x 8 mm, 155 g (S8) et 159,5 x 73,4 x 8,1 mm, 173 g (S8+)

Cette fois, point de version « plate » dans la gamme Galaxy S. Samsung a terminé la transition vers le design Edge introduit avec le S6 Edge, si populaire que Samsung avait dû ouvrir davantage de lignes de production.

Ce design « edge » est magnifique mais il est aussi quelque peu controversé, certains utilisateurs n’aiment pas la sensation en main et/ou se plaignent de détections tactiles faussement positives. Il est vrai que ce genre de souci peut arriver mais je n’ai jamais pris cela comme un réel problème. C’est en tout cas bon à savoir.

Pour pouvoir embarquer un si grand écran dans un châssis comparable à celui des S7, Samsung a déplacer le capteur d’empreinte digitale à l’arrière du téléphone (une tendance démarrée avec le LG G2) et supprimé le bouton Home physique. Mais Samsung a ajouté un capteur « bouton Home » juste sous l’écran, en bas, pour préserver cette fonctionnalité. Bien joué !

Métal et Verre : une sensation vraiment premium

Samsung Galaxy S8

Le design est une évolution de celui introduit avec le Note 7, y compris la courbure symétrique (avant et arrière) qui améliore grandement la prise en main depuis le S7 Edge.

L’avant et l’arrière sont tout en verre, très agréables à l’œil et très doux en mains – le positionnement est assez étrange, c’est probablement pour cela que Samsung a ajouté le déverrouillage par reconnaissance faciale -. Nous verrons comment cela se passe à l’usage. Je trouve que Samsung y est allé un peu fort avec l’inscription de la marque à l’arrière, ça casse un peu la « classe » du design, qui reste sinon exceptionnel.

Samsung Galaxy S8

Je dirais que le S8 est ce qui se fait de mieux, de plus haut de gamme en terme de design aujourd’hui. Alors oui, c’est une question de préférence, mais si vous prenez en considération l’esthétique pure et les aspects techniques, le Galaxy S8 est loin devant. Par exemple, le Huawei P10 est très sympa, mais il offre un écran 5,1 pouces et une plateforme moins puissante (malgré sa grosse batterie de 3 200 mAh).

Je préfère le P10 à l’iPhone 7, lequel reste très bon mais ce design iPhone commence à se faire vieux. Le Google Pixel est aussi un excellent téléphone, mais les larges bords haut et bas et l’encombrement assez imposant de l’appareil plombent un peu le design. Le Galaxy S8 accentue encore le fossé en terme de design, fossé déjà creusé avec le S7, parce qu’il réussit à combiner beauté, grand écran, compacité du châssis et puissance en un seul produit.

Samsung Galaxy S8

Résistance : certification IP68, eau et poussière

Samsung Galaxy S8

Comme c’était le cas avec le Galaxy S7, les Galaxy S8 et S8+ sont certifiés IP68, ce qui signifie qu’ils résistent à l’eau avec la protection la plus élevée disponible pour les smartphones. C’est important quand on prend en compte que 50% des téléphones sont victimes de mort violente due à un contact avec l’eau. Sur des marchés comme le Japon, la résistance à l’eau est incontournable.

Vous devriez aussi garder à l’esprit que les Galaxy S8 et S8+ devraient assez peu résister aux chocs. Le Galaxy S7 Edge était très sujet au bris de verre, parce qu’il a beaucoup de verre et parce que ses courbures l’exposent davantage.

LG se sert de cette résistance physique comme élément de vente avec le LG V20, et même le LG G6 a été conçu pour pouvoir encaisser quelques chocs . Alors oui, il y a toujours un compromis à faire entre beauté et robustesse et si vous me le demandez, le Galaxy S8 est plus agréable à l’œil que le LG G6 mais celui-ci devrait mieux s’en tirer en cas de chute. Nous avions expliqué la logique en place dans la conception des téléphones lorsque nous avions testé le V20, les mêmes principes s’appliquent pour la plupart des téléphones.

Si vous êtes maladroit, prenez un étui Galaxy S8, vous me remercierez plus tard. C’est dommage de cacher un si joli téléphone mais mieux vaut prévenir que guérir. Samsung a de nombreux étuis disponibles dont un au design minimaliste qui protège surtout les angles (50% des chutes se font sur les coins).

Caméra : pas de nouveau matériel mais toujours bon et très rapide

Samsung Galaxy S8

La caméra du Samsung Galaxy S8 est basée sur le même matériel que celle du Galaxy S7. Samsung a confirmé à Ubergizmo que quelques améliorations ont été faites côté logiciel, sans entrer dans les détails durant la conférence faite aux media. Nous examinerons cela ne profondeur lorsque nous aurons notre exemplaire de test.

Caractéristiques :

  • Caméra principale de 12 MP avec stabilisation d’image optique et ouverture à f1,7
  • Capteur Sony IMX260 à 12 MP avec Dual-Pixel AF (probable, non confirmé)
  • Caméra frontale de 8 MP avec ouverture à f1,7

Il convient de ne pas sous-estimer l’importance du logiciel dans la photographie mobile. Par exemple, le LG G6 utilise le même capteur que de nombreux téléphones Android mais les ingénieurs sont parvenus à en tirer le meilleur. Le Google Pixel a aussi prouvé que le logiciel pouvait faire une énorme différence dans la qualité de l’image.

Ceci étant dit, si vous lisez notre test du Google Pixel, vous remarquerez que le titre de meilleure caméra mobile est très largement subjectif. Ce sera vrai aussi pour le Galaxy S8. Nous devrons réaliser des tests plus esthétiques pour évaluer comment Samsung a modifié la caméra mais partir du matériel du S7 est une très bonne chose. Autrement dit, le Galaxy S8 est un très bon appareil photo mais l’aura d’invincibilité des Galaxy S a diminué avec l’arrivée du Google Pixel. La caméra des Galaxy S avait l’habitude d’écraser la concurrence. Il est maintenant temps de partager la couronne avec le Google Pixel.

En laissant les modifications de caméra de coté, le Galaxy S8 reste l’une des caméras les plus rapides, grâce à son Capteur Dual-Pixel, une technolgoie qui permet aux 12 M de pixels d’agir aussi comme capteur de mise au point. La Diode Dual-Pixel fera toujours mieux que les autres capteurs qui n’ont que quelques centaines de pixels de mise au point en terme de vitesse d’autofocus. Le seul inconvénient, c’est en terme de résolution pure (12 MP contre 16 MP), mais 12 MP, c’est déjà tout à fait appréciable.

Le Samsung Galaxy S7 existait en une version avec le capteur Sony IMX260 de Février 2016, avec des pixels de 1,4 μm et une autre avec un capteur Samsung ISOCELL SL5K2L1. En partant du principe que Samsung voulait conserver la technologie Dual-Pixel, il y a deux capteurs possibles : le Sony IMX362 (Novembre 2016) qui a des spécifications très proches de celles du IMX260 ou le Sony IMX398 à 16 MP, qui a de plus petits pixels (1,12 μm, pas idéal en faible luminosité).

Le Google Pixel embarque un Sony IMX378 avec des pixels à 1,55 μm mais pas de Diode Dual-Pixel – ce qui explique pourquoi la vitesse de mise au point et la qualité ne sont pas aussi bonnes que celles d’un S7 ou S8 -. Finalement, il semble plus sage de garder un matériel de caméra qui a déjà fait ses preuves et d’améliorer le logiciel, en attendant que des capteurs nouvelle génération sortent.

Batterie : grande, en comparaison au volume global du téléphone

Samsung Galaxy S8

Les Galaxy S8 et Galaxy S8+ ont des batteries de 3 000 et 3 500 mAh respectivement. Même s’il est vrai que le S7 Edge avait une batterie de 3 600 mAh, l’autonomie devrait être comparable. Les Galaxy S8 sont aussi compatibles avec la recharge sans fil, comme la gamme de l’année dernière.

D’un côté, le Galaxy S8 a un processeur principal nettement plus efficace dans la gestion de l’énergie (40% plus efficace en vérité) avec le Snapdragon 835 mais d’un autre, nul ne sait combien ces économies d’énergie permettront de sauver en utilisation. Il y a une chance que l’autonomie soit meilleure mais cela est extrêmement difficile à mesure dans des conditions réelles. Nous verrons lorsque les premières unités arriveront au bureau.

Bien que nous n’ayons pas eu le temps de tester la vitesse de recharge, nous nous attendons à ce que le Galaxy S8 recharge sa batterie à environ 50 mAh/min, ce qui lui permettrait de passer de 0 à 50% en 30 minutes. Un chiffre dans la moyenne de ce que proposent la majorité des appareils haut de gamme, excepté le Huawei Mate 9, avec sa charge à la vitesse folle de 77 mAh/min.

Sécurité de la batterie

Après le désastre de la batterie du Galaxy Note 7 et de nombreuses excuses, Samsung a beaucoup travailler pour en identifier les causes (même des laboratoires indépendants ont mené l’enquête) et a changé totalement ces procédures de fabrication et de test des batteries pour que ces problèmes ne se reproduisent jamais. Les batteries du Galaxy S8 sont probablement celles qui ont été le plus testés chez Samsung.

Logiciel : Android 7.0 et nouvelles fonctionnalités pour la productivité

Interface utilisateur vocale Samsung Bixby

Samsung Galaxy S8

Avec les nombreuses fuites de ces dernières semaines, Bixby a souvent été décrit comme un assistant virtuel. Ce n’en est pas un. C’est une interface utilisateur vocale. La promesse de Bixby est la suivante : tout ce qui peut être effectué en tapotant l’écran peut l’être avec la voix.

Bixby est suffisamment intelligent pour gérer les dizaines de milliers d’actions possibles que l’on fait normalement avec Android. Nous n’avons pas eu le temps de toutes les essayer, évidemment, mais Samsung nous a assurés que c’était bien le cas.

Il y a un bouton dédié à Bixby sur le côté gauche de l’appareil, juste sous celui du volume. Ce qui est très cool avec avec Bixby, c’est que même lorsque vous avez les mains mouillées ou sales, vous pouvez toujours beaucoup avec votre téléphone.

La voix n’est pas toujours le meilleur moyen de faire les choses, mais c’est à vous de décider quand l’utiliser. Ma référence à moi, c’est de savoir si je peux faire telle ou telle action plus rapidement. Modifier des paramètres enfouis profondément dans les menus/sous-menus est souvent l’une d’entre elles.

Bixby a aussi un composant visuel qui peut « voir » (en utilisant la caméra principale) et vous donner des informations concernant de nombreux éléments. Il faudra voir comment se comporte la base de données de ces informations et comment cela fonctionne en utilisation réelle pour juger de l’efficacité de cette fonctionnalité.

Samsung DeX transforme votre Galaxy S8 en un ordinateur de bureau

Samsung Galaxy S8

DeX est une nouvelle fonctionnalité introduite avec le Galaxy S8 qui permet au téléphone d’offrir une expérience d’ordinateur de bureau complète, avec clavier et souris reliés au dock DeX. Une fois dans le dock, il est possible de débloquer le téléphone simplement en le regardant ou via n’importe quel autre moyen disponible d’ordinaire.

Sur le grand écran, ce n’est pas une simple version agrandie du téléphone mais une vue d’ordinateur de bureau très familière. De nombreuses applications ont été optimisées pour une telle expérience, y compris MS Office, le navigateur internet et d’autres applications importantes. Pour le moment, il n’y a pas de listes des applications compatibles mais les opérations basiques devraient être couvertes.

L’interface bureau est totalement multi-fenêtrée, et les menus contextuels au clic droit et autres copier/coller sont tout à fait fonctionnels. Même si très pratique, ce système n’a pas vocation à remplacer totalement un ordinateur portable, mais si vous en avez le besoin, ce pourrait être une fantastique option pour monter un environnement de travail basique, ou un secondaire, ou lorsque vous êtes en déplacement.

Cela pourrait être particulièrement intéressant pour certaines sociétés ou employés puisqu’il est possible de faire tourner Windows via Citrix sur le DeX du Galaxy S8+. Qui plus est, ce téléphone est déjà reconnu par de nombreux départements IT en ce qui concerne la sécurité, etc.

Sécurité

Le Samsung Galaxy S8 offre de nombreux moyens de sécuriser et de débloquer l’appareil. Outre les habituelles solutions basées sur une saisie écran, vous avez aussi la reconnaissance d’empreinte digitale, la reconnaissance faciale, et le scanner de l’œil. En théorie, c’est cette dernière option la plus sécurisée puisque l’œil offre le plus d’entropie. Viennent ensuite les empreintes digitales et la reconnaissance de visage.

Cette dernière est nouvelle, et fonctionne très bien. Je l’ai configurée et utilisée pour confirmer son efficacité. C’est une fonctionnalité très pratique mais en terme de sécurité elle n’est pas aussi difficile à outrepasser que le scanner de l’œil ou d’empreinte digitale. Aussi, la reconnaissance faciale utilise la caméra frontale (et non pas la caméra infrarouge utilisée pour le scanner de l’œil), alors il vous faudra une luminosité assez forte pour que cela fonctionne.

Avec un si large choix pour verrouiller votre téléphone, chaque utilisateur devrait pouvoir trouver ce qui lui convient le mieux à la fois en terme de sécurité et de praticité. Gardez aussi à l’esprit que Samsung offre une application Vault permettant de sécuriser du contenu quelconque, même lorsque le téléphone est débloqué.

En terme de sécurité générale, on retrouve tout ce que Android propose de base, il y a même la couche Knox de Samsung, que les entreprises apprécient beaucoup. Cela va au-delà de cette simple prise en main mais c’est à approfondir si cela vous intéresse.

Performances : une nouvelle classe d’Android

Avant le S8, le Qualcomm Snapdragon 821 était la puce la plus performante disponible sur Android. Les récents LG G6 et Google Pixel l’utilisent tous deux avec succès. Les Galaxy S8 et S8+ sont les premiers appareils à profiter du Snapdragon 835, ce qui représente le meilleur que la plateforme Snapdragon a à offrir.

Spécifications :

  • Qualcomm Snapdragon 835 (4 x 2,3 GHz + 4 x 1,7 GHz) – variable selon les marchés
  • Samsung Exynos 9 (4 x 2,35 GHz + 4 x 1,9 GHz) – variable selon les marchés
  • 4 GO de RAM, 64 Go de stockage en UFS 2.1 – variable selon les marchés
  • LTE CAT16 (Snapdragon 835)

Samsung a confirmé à Ubergizmo que les États-Unis auraient la variante en Snapdragon 835 du Galaxy S8. Certains pays pourraient recevoir une autre puce : le processeur Exynos 9 de Samsung (tous deux sont fabriqués avec le procédé en 10 nm de Samsung). Nous n’avons pas eu la chance de regarder de près les performances de l’Exynos 9 mais souvenez-vous, le Galaxy S6 était extrêmement puissant avec sa puce Exynos 7.

Les unités de pré-lancement du Galaxy S8 n’étaient pas prêtes pour subir un quelconque benchmark, mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas avoir une idée des performances de la bête. Il n’y a pas si longtemps, nous avons pu mettre les mains sur des Qualcomm Snapdragon 835 MDP qui tournaient à plein régime. Nous avions alors pu réaliser des benchmarks et évaluer les performances de la puce.

Samsung Galaxy S8 Samsung Galaxy S8

La conclusion est la suivante : Snapdragon offre suffisamment de puissance (une augmentation de 20% environ pour le CPU et 40% pour le GPU) par rapport au Snapdragon 821 pour créer une toute nouvelle classe d’appareils Android. Cela arrive d’ordinaire lorsqu’une nouvelle génération de puces offre suffisamment de performances pour créer une discontinuité nette par rapport aux concurrents existants.

La réalité virtuelle tire pleinement profit de ce gain de performances

Samsung Galaxy S8

Avec cet impressionnant gain de performances dans les graphismes, en terme de réalité virtuelle, le Galaxy S8 s’en tire extrêmement bien. Combiné à l’excellent écran et à la disponibilité du Samsung Gear VR 2017 et Controller, vous avez un système de réalité virtuelle mobile tout à fait satisfaisant.

4G LTE Gigabit

Le Snapdragon 835 a un modem Qualcomm X16 LTE intégré, c’est le premier de classe Gigabit, un vrai premier pas pour la transition vers la 5G. Un réseau Gigabit a d’ailleurs été récemment testé par Tesltra en Australie.

Avec un tel réseau, les vitesses de téléchargement sont donc évidemment bien plus élevées, mais ce n’est pas le seul intérêt. Cela permet aussi de libérer des ressources sur le spectre radio, permettant à un niveau plus global de profiter d’une meilleure qualité de réseau.

Conclusion : une nouvelle classe d’appareil chez Android

Samsung Galaxy S8

Le Samsung Galaxy S8 est le premier appareil d’une toute nouvelle classe de smartphones Android. Écran extra large, excellentes performances de caméra, grande batterie, design et matériaux à la pointe, performances générales nouvelle génération. Voilà les attributs de ce Galaxy S8 et tous contribuent à améliorer de vrais points importants, comme l’expérience utilisateur, l’autonomie et la productivité générale.

Il est vrai que certaines fonctionnalités précises du S8 peuvent être concurrencées par certains appareils remarquables comme le LG G6 (grand écran, caméra grand angle) ou le Google Pixel (caméra). Cependant, le Galaxy S8 a l’avantage d’être un téléphone très hautes performances et plus important, c’est le meilleur téléphone de manière générale qui existe aujourd’hui (fonctionnalités/design/performances/caméra). Autrement dit, le Galaxy S8 est le nouveau roi.

Le Samsung Galaxy S8 devrait dominer le marché Android au moins jusqu’à la mi-Été, lorsque les concurrents qui utilisent la même plateforme commenceront à expédier leurs appareils. À noter, le Galaxy S7 reste un choix extrêmement intéressant qui n’a pas beaucoup d’égaux, tout particulièrement si son tarif chute après la commercialisation des Galaxy S8 et S8+.

Les Galaxy S8 et S8+ seront livrés à partir du 21 Avril aux États-Unis et plus tard dans le reste du monde…

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Perso je suis mitigé sur ce S8, dont je ne comprends guère l’engouement.

    Plusieurs points qui me chagrinent:

    – plus de bouton home physique, pas fan du tout tactile

    – lecteur d’empreintes à l’arrière, bonjour le tatonnage pour le trouver du doigt (ou alors il faut le retourner sans cesse)

    – écran qui s’allonge en hauteur, alors que je trouve qu’on gagne en ergonomie en se rapprochant d’un 4/3 ou d’un carré

    -finalement pas de compatibilité avec le stylet, donc frustration des abandonnés du GN7

    -écrans systématiquement incurvés, dont je ne comprends pas la mode non plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité