Overwatch : un éditeur d’outil de triche condamné à verser 8,6 millions de dollars à Blizzard

Overwatch

La triche est aussi vieille que le jeu, et elle n'a pas attendu le jeu vidéo. Et il est aujourd'hui possible de tricher dans la plupart des jeux vidéo. Si les développeurs n'aiment pas les tricheurs, ils sont souvent ignorés dans les jeux à un seul joueur, mais en multijoueur, c'est une autre histoire...

Blizzard est connu pour ne pas aimer du tout les tricheurs. En 2016, la société attaquait en justice Bossland GMBH pour les outils de triche sur Overwatch qu’elle développait. Aujourd’hui, la cour a ordonnée à Bossland de payer quelque 8,6 millions de dollars de dommages.

Cette somme astronomique reflète les 42 818 infractions au copyright relevées, pour lesquelles, selon Blizzard, les bots comme Honorbuddy, Watchover Tyrant, Hearthbuddy et bien d’autres ont altéré le jeu et outrepassé le système de protection anti-triche de Blizzard. Dans la balance aussi, le fait que Bossland ait revendu son code à des tiers.

Cette décision ne mettra certainement pas un terme aux bots ou à la triche en elle-même, mais les 8,6 millions de dollars pourraient faire réfléchir à deux fois les sociétés qui voudraient créer des outils similaires.

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité