Anthropophagie : le petit guide nutritionnel du cannibale – combien de calories dans un corps humain ?

anthropophagie cannibalisme valeur calorique humain

Il semblerait que pas mal de choses en ce moment nous ramène à l’anthropophagie : le fait pour un humain de manger ses semblables. La sortie du film Grave, de Julia Ducournau, ne va pas nous faire dire le contraire. Il y a aussi cette étude, publiée en ligne le 6 avril par la revue Nature, qui étudie le cannibalisme chez nos ancêtres préhistoriques, en mettant en relation la consommation de viande humaine et les calories que celle-ci contient.

Difficile d’expliquer, de comprendre l’anthropophagie, avec nos yeux d’humains modernes. Mais si celle-ci est le simple fait de manger ses semblables, il y a derrière la notion de cannibalisme une spiritualité et un rituel bien précis, connu chez plusieurs peuples cannibales. Le truc, c’est que l’on pensait ces pratiques plutôt lointaines, ou bien très rares et ponctuelles. Mais avec cette étude, on apprend que jusqu’à la fin du Paléolithique, soit un peu plus de 10 000 ans avant notre ère (pas grand-chose, donc, à l’échelle de l’existence des humains), Homo Sapiens consommait encore de la viande humaine.

Sur certains sites fouillés, les scientifiques ont pu trouver plusieurs indices témoignant d’anthropophagie, alors même que dans ces régions, le gibier ne manquait pas : on soupçonne donc une utilisation rituelle du cannibalisme, liée à la défense du territoire suite à une lutte acharnée avec un ennemi menaçant. On peut parler aussi de l’absorption de parties spécifiques, comme le coeur ou le cerveau, pour acquérir les valeurs guerrières de l’ennemi mort au combat.

D’autant plus étrange que, au regard de toutes les proies à disposition des Homo Sapiens à cette époque et dans ces régions, manger de l’homme n’était clairement pas la meilleure façon de récolter de précieuses calories… Face à un auroch, ou à un rhinocéros laineux, on ne fait clairement pas le poids : entre 900 000 et 1 260 000 calories pour les deux premiers, et seulement 125 822 pour un humain. On peut donc retrouver la cartographie complète d’un humain des calories disponibles par zone, cartographie quelque peu morbide mais intéressante, élaborée par James Cole, spécialiste du paléolithique à l’université de Brighton, en Angleterre.

Ainsi, tous les humains, depuis il y a un million d’années, jusqu’à l’humain moderne, Homo Sapiens, en passant par Homo Erectus ou encore notre cousin de Néandertal, tous consommaient de la viande humaine, quelles qu’en fussent les raisons. Bon appétit !

anthropophagie cannibalisme valeur calorique

© Valentina BRESCHI, Jonathan STOREY. AFP

Tags :Sources :geekologieImage source :Valeur nutritionnelle du corps humain
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité