Une étude démontre que les joueurs de Pokémon Go ont tendance à être sympathiques et positifs !

pokemon-go

La compétition, que ce soit dans le domaine du jeu vidéo ou dans d’autres, peut montrer le meilleur de nous-mêmes, mais aussi le pire de ce que peut produire l’espèce humaine. Le problème est manifestement connu dans les compétitions de jeux vidéo, où parfois, les joueurs ne peuvent plus se parler entre eux, à cause des problèmes de comportements qui ont été reportés lors de ces événements. Il semblerait donc que Pokémon Go favorise d'autres types de comportements, plus positifs !

Bien sûr, il ne s’agit pas de stigmatiser qui que ce soit, car on sait bien que les comportements dépendent avant tout des individus, de leur éducation et de leurs ressources personnelles. Mais une étude de l’Université de Wisconsin-Madison dans un journal de psychologie des médias (Journal of Media Psychology) a démontré récemment que les joueurs de Pokémon Go, particulièrement, aurait tendance à être des gens plus positifs, amicaux et optimistes.

L’étude a suivi 400 joueurs sur les trois semaines qui ont suivi le lancement de Pokémon Go en juillet dernier. Sur tous ces joueurs, et selon les observations, 40% de ces joueurs exprimaient plutôt des émotions positives en majorité, faisaient pas mal de nouvelles rencontres amicales, renforçaient des amitiés déjà existantes, et en plus de tout cela, faisaient plus d’exercice physique grâce au jeu.

Selon l’auteur de l’étude, James Alex Bonus : « Plus il y avait de joueurs, plus ils entraient dans des comportements positifs, qui les encourageaient à faire de nouvelles rencontres, que ce soit par Facebook, ou bien en engageant le dialogue avec quelqu’un, en échangeant des numéros de téléphone, ou encore, en passant plus de temps avec de vieux amis et en apprenant, par la même, à mieux les connaître, dans un contexte différent. »

Tags :Sources :ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Un soir, j’accompagnais des amis pour la chasse dans la ville.
    Les seuls personnes dans les rue étaient des jeunes. Il y avait un groupe qui n’était pas discret à tel poin que ça n’a pas gêner l’un d’eux, d’acoster deux filles en leur disant « OH! Attrape moi ça au lieu des pokemon! » tout en se comportant de façon vulgaire.
    Donc ça confirme ce qui ai écrit dans l’article:
    « …on sait bien que les comportements dépendent avant tout des individus, de leur éducation et de leurs ressources personnelles. »
    Dommage, ça à gâcher toute la sympathi qui régnait dans l’atmosphère

  2. Vu l’optimisation et les bug du jeu, j’ai tendance a dire que pokemon go nous pourri le moral et nous rend nerveux et suceptible, on attend vraiment une optimisation de l’appli qui a etait codé par des enfants de 10 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité