Les Islandais craignent que les commandes vocales n’affaiblissent leur langue maternelle

paysage islandais

L’islandais est une langue rare et unique. Vestige des Vikings du Xe siècle de notre ère, l’isolement géographique de l’île a permis qu’elle reste quasi inchangée depuis plus de 1000 ans. Parlée uniquement par les Islandais, ces derniers craignent que la haute technologie, et ce qu’elle implique, en termes de langage, ne soit une menace pour leur langue.

En effet, quand on parle de high-tech, la base linguistique, c’est plutôt l’anglais. Le vocabulaire, les langages de beaucoup de logiciels, couplés à la mondialisation qui a fait de l’anglais la langue internationale des échanges. On connaît l’attachement des Islandais à leur pays, leur culture et leur langue ; leur réaction à la crise bancaire de 2008 est un exemple-modèle de cet état d’esprit. Aujourd’hui, le pays vit en grande partie du tourisme, et l’anglais prend de plus en plus de place dans les échanges sur le sol islandais.

Le gouvernement islandais a donc mis en place une islandisation des programmes informatiques et de la hight-tech en général. En effet, le risque c’est que les enfants et les jeunes, de par leur utilisation massives des appareils modernes, n’entendent, ne lisent et ne parlent plus suffisamment leur propre langue natale pour développer des fondements linguistiques solides, qui leur permettront de maîtriser parfaitement leur langue, aussi bien en termes de richesse de vocabulaire que de syntaxe ou de conjugaison.

Le but, c’est de redonner envie aux jeunes Islandais de parler leur langue, sans pour autant s’exclure des avancées technologiques. Cela dit, on peut remarquer que l’appauvrissement des langues touche tout le monde ; l’utilisation d’un anglais des affaires, réduit à quelques mots et expressions de base, et utilisé dans tous les domaines, menace non seulement des langues rares et parlées par peu de personnes, mais aussi l’anglais lui-même, pourtant d’une richesse extraordinaire : 200 000 mots recensés, même s’ils ne sont pas tous utilisés dans le langage courant. A titre de comparaison, le français usuel comptabilise 32 000 mots.

Tags :Sources :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité