Les casques Bose accusés d’espionner les utilisateurs ?

Bose

 Le constructeur Américain audio Bose fait l’objet d’un recours collectif aux Etats-Unis. Il apparait que la marque collecterait illégalement les données personnelles des utilisateurs de casques audio. Ils ne sont pas les seuls incrimés, font également partie du lot, les enceintes sans fil, soit un total de 6 produits.

Le 22 avril, nous apprenions que les casques Bose étaient sujets à une controverse concernant l’espionnage des utilisateurs. La marque a évidemment tenu à réagir à cette polémique. 

« Nous comprenons la nature des poursuites de ce recours collectif. Et nous allons nous battre contre ces allégations trompeuses. Rien n’est plus important pour nous que votre confiance. Nous travaillons sans relâche à la gagner et à la conserver depuis plus de 50 ans.

Cela n’a jamais changé et ne changera jamais. Via l’application Bose Connect, nous n’espionnons pas vos communications, nous ne vendons pas vos informations, tout ce que nous collectons est utilisé pour vous identifier »

Le 22 Avril 2017 : selon nos confrères de Silicon,

« Ces informations privées sont ensuite transmises à des tiers pour du ciblage publicitaire et notamment la société de data mining Segment. Le principal accusateur a constaté que Bose enregistrait son historique d’écoute via l’application BoseConnect que le constructeur recommande fortement d’installer sur les smartphones. »

En toute logique et par craintes d’un espionnage massif (où Bose pourrait balancer à tous vos amis qu’il vous arrive d’écouter Katy Perry ou pire, Justin Bieber), les plaignants demandent  l’arrêt de la collecte et la vente de leurs données personnelles. Il va de soi que quelques dommages et intérêts seraient également les bienvenues.

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité