Le nouveau train couchette au Japon : luxe, calme et volupté

train Japon luxe

Si vous avez déjà pris le train Shinkansen au Japon, normalement, à ce stade de lecture (c’est-à-dire le titre et 22 mots), vos yeux s’illuminent de milliers d’étoiles chatoyantes et votre cœur bat la chamade : mon dieu des trains, était-il possible de faire plus confortable, plus luxueux et plus merveilleux que le Shinkansen ?

On est au Japon, oui, bien sûr que oui que l’on peut faire toujours plus agréable et permettre une expérience extraordinaire pour les voyageurs – surtout quand les compagnies ferroviaires privées se livrent un combat sans merci autour des expériences de voyage de luxe – une fabrique de rêves en quelque sorte. Il suffit de jeter un œil aux photos disponibles du fameux train, le Shiki-Shima, pour se rendre compte.

Le train flambant neuf, que l’on doit à la compagnie ferroviaire East Japan Railway (JR East), a été mis en service ce lundi, et peut accueillir 34 passagers maximum. Composé de 17 compartiments répartis selon le service proposé, la voiture de tête et la dernière voiture ont été imaginés comme des salons, accessibles à tous, avec une construction quasi intégralement en grandes baies vitrées, pour pouvoir profiter des paysages magnifiques traversés. Le train relie Tokyo à l’île du Nord, Hokkaido, en trois jours et quatre nuits, soit le temps de profiter confortablement du luxueux train.

Les réservations sont complètes jusqu’en mars 2018, et il vous faudra de toute façon débourser 15 500 euros pour avoir le privilège de voyager dans le Shiki-Shima (sans compter, évidemment, les billets d’avion, le séjour sur place). C’est parfaitement inaccessible pour le quidam moyen, mais ça fait rêver (et ça donne éventuellement envie d’aller – ou de retourner – au Japon, un pays merveilleux, train de luxe ou pas).

train japon

Tags :Sources :jalopnik
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité