Les robots commencent à apprendre à d’autres robots

robots

La robotique comporte de nombreux domaines, dont celui qui fait grandement parler de l'intelligence artificielle. L'un des aspects de l'IA est la transmission de la connaissance. Comment faire en sorte qu'un robot puisse transmettre son savoir à un autre ? Des chercheurs du MIT ont mis au point C-LEARN pour répondre à cette problématique.

C-LEARN est la création de chercheurs du Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (CSAIL) du prestigieux Massachusetts Institute of Technology. Avec C-LEARN, tout un chacun – y compris celles et ceux qui n’ont aucune connaissance en informatique – peut apprendre à un robot à effectuer une tâche en lui donnant des règles simples et en lui faisant une seule démonstration de la tâche à accomplir.

Le robot est alors immédiatement capable de transférer ce nouveau savoir à un autre robot et ce même si ce dernier est physiquement différent de son professeur. C-LEARN pourrait ainsi simplifier grandement le travail d’une usine qui utilise une grande variété de robots industriels…

C-LEARN utilise de principes fondamentaux : l’apprentissage par la démonstration et l’apprentissage par la programmation brute, où chaque paramètre physique doit être codé à la main par un expert. Utilisée seule, chacune de ces stratégie a ses inconvénients mais en utilisant les deux comme l’ont fait les chercheuses Claudia Pérez-D’Arpino et Julie Shah du CSAIL, on comble les lacunes de chacune : « Cette approche est en vérité très similaire à la manière dont les humains apprennent, quand ils regardent quelqu’un faire quelque chose et qu’ils rattachent cela à ce qu’ils connaissent du monde« , explique Claudia Pérez-D’Arpino. « Nous ne pouvons pas apprendre d’une seule démonstration, comme par magie, alors nous récupérons d’autres informations et nous les confrontons à ce que nous savons déjà de notre environnement.« 

Dans leur laboratoire, les chercheurs du CSAIL ont appris plusieurs tâches à Optimus, un robot à deux bras conçus pour se désamorcer des bombes. Plus tard, celui-ci a pu transmettre cette connaissance à Atlas, un imposant robot bipède pesant plus de 180 kg. À la fin de l’expérience, les deux robots savaient ouvrir des portes, transporter des objets et sortir des objets d’une boîte et ce même si les deux étaient radicalement différents et que Atlas n’a jamais appris de l’homme.

C’est une avancée très importante que viennent de réaliser ces chercheurs du MIT, un moyen bien plus efficace et efficient pour les robots d’apprendre. L’homme va pouvoir déléguer ses connaissances au robot, lequel se charger de transmettre aux autres.

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Non mais sérieusement c’est quoi le but d’une telle démarche? À part éventuellement détruire l’Humanité? Tant que les robots restent, comme leur étymologie l’indique, nos esclaves alors l’Humanité progresse, renverser ce paradigme et c’est nous qui seront leurs esclaves. Enfin non, car nous ne serions que de la biomasse indifférenciée vaguement hostile => donc à exterminer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité