Test : Huawei P10 et P10 Plus

Huawei P10

Huawei débarquait au MWC avec son très attendu P10 et son grand frère le P10 Plus propulsés par le processeur octocore Kirin 960, le dernier et le plus rapide de Huawei, que l'on retrouve dans le haut de gamme Mate 9. La nouvelle série P, comme celle d'avant, ressemble un peu à un iPhone, et la nouvelle version offre des bords arrondis et un scanner d'empreinte digitale qui passe de l'arrière au bas de le la face avant.

Design industriel (Excellent)

Huawei P10

Couleurs et finitions impressionnantes (Excellent)

Huawei a poussé le design pour proposer plusieurs options de coloris avec des finitions de grande qualité. Le fabricant chinois a même collaboré avec PANTONE sur deux coloris et est fier de dévoiler les modèles « Greenery » et « Dazzling Blue ». Le P10 est disponible en sept coloris : Dazzling Blue, Dazzling Gold, Greenery, Rose Gold, Mystic Silver, Graphite Black et Prestige Gold.

Hyper Diamand-Cut – pour empêcher les marques de doigts (Excellent)

L’équipe de design a porté une grande attention aux couleurs et aux finitions, introduisant notamment sa finition Hyper Diamond-Cut, disponible uniquement sur les modèles Dazzling Blue et Dazzling Gold. Sous les doigts, une nouvelle texture légèrement réfléchissante qui donne l’impression d’être faite de petits motifs invisibles à l’œil nu.

Selon Joonsuh Kim, directeur du design chez Huawei CBG Design Team, la finition Hyper Diamond-Cut a été créée pour empêcher les marques de doigt sur les surfaces réfléchissantes du téléphone. Après avoir touché notre exemplaire Dazzling Blue, aucune marque visible sur la face arrière noir brillant.

Huawei P10

La qualité générale de fabrication de ces modèles est excellente et tous sont vraiment magnifiques. Les modèles Dazzling Blue et Greenery sont vraiment uniques, ils ont un style vraiment intéressant et apportent quelque chose à ce châssis très fin.

Huawei P10

Nouveau langage du design : « minimalisme organique »

La face arrière est faite de métal avec une petite bande de verre au-dessus du modèle de la double caméra en haut. La fente en plastique pour l’antenne en bas est subtilement intégrée et bien dissimulée dans la courbure du bord. Huawei a réussi à rendre ces deux fentes pratiquement invisibles, ce qui est une bonne amélioration par rapport au P9. L’avant, quant à lui, est entièrement recouvert d’un panneau 2,5 D incurvé en Gorilla Glass 5, ce qui ajoute une petite touche au look premium de l’ensemble. Excepté pour le scanner d’empreinte digitale, les connecteurs USB-C, la prise jack, les modules caméra, le bouton de volume et l’emplacement de la carte SIM sont tous placés au même endroit que sur le P9.

Huawei P10

Durant le briefing, Joonsuh Kim, le chef du design chez Huawei, nous expliquait que le langage du design se veut simple et pur, un concept qui a été baptisé « minimalisme organique ». Joonsuh Kim a insisté sur l’absence totale d’excroissance à l’arrière pour la caméra, un élément clef pour répondre à cette volonté de minimalisme. Éliminer cette protubérance est une vraie tendance ces derniers temps, comme sur le LG G6.

Le P10 utilise un langage de design similaire, comme le Huawei P9, même si les bords sont un peu plus incurvés que ceux de ces prédécesseurs et les finitions plus haut de gamme. Le design rappelle celui de l’iPhone mais, dans bien des aspects, l’élève est désormais devenu le maître. Le Huawei P10 offre même de meilleures sensations en main qu’un iPhone 7.

Outre les nouvelles couleurs et les finitions, la principale différence par rapport au P9 est le scanner d’empreinte digitale qui se trouve désormais à l’avant de l’appareil et sert de bouton home lorsque l’on reste longtemps appuyé, de retour arrière quand on appuie normalement et de raccourci vers les applications récentes avec un balayage.

Capteur d’empreinte digitale Niveau 4 (Excellent)

On l’a dit, la principale différence avec le P9 reste le positionnement du capteur d’empreinte, désormais à l’avant. L’équipe design a pris cette décision probablement dans l’objectif de supprimer autant de composants que possible de l’arrière de l’appareil pour ne pas qu’il y ait de protubérance. Une autre raison pourrait être la volonté d’offrir une meilleure expérience utilisateur : lorsque le téléphone est posé sur une table, il est bien plus pratique de déverrouiller le téléphone depuis la façade avant avec un seul doigt que d’aller atteindre le capteur sur la face arrière.

Il est très probable que le Huawei P10 embarque le même capteur d’empreinte très efficace Niveau 4 comme sur le P9. Dans le monde des scanners d’empreinte, chaque niveau représente la capacité de détecter une couche supplémentaire de certains traits, pour rendre la lecture plus précise. Des capteurs Niveau 1 et Niveau 2 peuvent détecter des traits basiques d’une empreinte, comme l’orientation générale des sillons ou certains points singuliers. Le niveau 3 ajoute la détection des fins de crêtes et la bifurcation des crêtes. Le Niveau 3 ajoute une résolution suffisante pour voir les pores de la peau et d’autres détails sur les crêtes elles-mêmes. Le Niveau 4, quant à lui, détecte la profondeur des crêtes, offrant d’une certaine manière la troisième dimension à cette empreinte digitale, la rendant plus difficile à contrefaire.

Capteur d’empreinte utilisé comme élément de navigation (Bon)

Le nouveau capteur ovale agit comme bouton home lorsque vous restez appuyé dessus, comme bouton retour si vous appuyez juste une fois et comme raccourci vers les applications récentes si vous le balayez. J’aime beaucoup cette fonctionnalité, c’est très pratique et très réactif. Un autre geste proposé, un balayage long sur le côté droit du bouton, sur l’écran, pour ouvrir Google Search avec une option de commande vocale.

Débloquer le Huawei P10 en utilisant le capteur d’empreinte digitale est extrêmement rapide, comme c’était le cas sur le P9. Concernant la navigation avec le bouton, nos opinions divergent ici chez Ubergizmo. Personnellement, j’aime beaucoup, d’autres non. À vous de décider ce que vous préférez puisque vous avez le choix de revenir à un mode plus traditionnel dans les paramètres.

Caméra (Très bonne)

Huawei P10

Caméra principale, double capteur, design LEICA (Très bonne)

Comme sur son prédécesseur, le Huawei P9, le P10 embarque deux modules caméra LEICA, mais ceux-ci ne sont cette fois pas identiques : le capteur monochrome fait 20 MP contre 12 MP pour le capteur RGB.

Le capteur RGB 12 MP est configuré pour capturer la couleur tandis que le monochrome de 20 MP sert à capturer l’intensité de la lumière – la luminosité -, les données des deux capteurs sont alors « fusionnées » pour fabriquer l’image finale. Le P10 Plus a une lentille qui ouvre à F1,8 contre F2,2 pour le P10.

Ce nouveau système double capteur est probablement identique à celui du Huawei Mate 9. Tous deux ont un appareil couleur 12 MP F2,2 et un capteur monochrome à 20 MP. Le positionnement des deux modules est différent, sur le Mate 9 ils sont positionnés à la verticale au milieu, tandis qu’ils sont à l’horizontale en haut à gauche sur le nouvel appareil, comme sur le P9, même si cet appareil a deux capteurs à 12 MP identiques.

Le P10, comme le P9 et le Mate 9, ont une lentille LEICA SUMMARIT H 1:2,2/27 ASPH, que l’on peut voir un peut partout. Huawei a fourni l’explication suivante sur un post Facebook : SUMMARIT est le nom d’une série de lentille Leica, H désigne la série exclusive à Huawei. Les lentilles ouvrent à f/2,2 pour une distance focale de 27 mm et ASPH se rapporte au fait que la surface de la lentille est asphérique.

Aucune indication concernant le type de capteur, par contre, mais il devrait être au moins d’aussi bonne qualité que les capteurs Sony du P9.

Double capteur : meilleure qualité et effet Bokeh (Intéressant)

Théoriquement, les modules double caméra des smartphones permettent une meilleure qualité d’image parce qu’ils capturent davantage de données que les configurations à un seul capteur. Cependant, les principaux intérêts du double capteur résident dans la capacité à proposer l’effet Bokeh. Huawei a souvent souligné cette fonctionnalité durant notre présentation, on le retrouve notamment dans le nouveau mode Portrait.

Mode Portrait (Très bon)

Huawei P10

J’ai essayé le mode portrait (cf la photo) et le résultat était très bon : il concentre la lumière sur le visage et applique l’effet Bokeh sur l’arrière-plan de la scène, donnant un côté artistique à la photo. À l’heure où 80% des photos partagées sur Facebook et Instgram sont des portraits, selfies ou autres du même genre – selon Huawei -, améliorer ces photos au maximum est une priorité.

Caméra frontale (Bonne)

Huawei P10

La caméra frontale avant de 8 MP a été optimisée pour les selfies et les portraits.

Logiciel

Huawei P10

Le Huawei P10 tourne sous Android Nougat 7.0 avec sa surcouche maison, Emotion UI (EMUI).

Huawei a présenté le nouveau EMUI 5.0 avec le Mate 9, le flagship de la marque lancé fin 2016. Avec le P10, Huawei dévoile la version 5.1, laquelle inclut de nouvelles fonctionnalités intéressantes.

Correspondance dans les couleurs

Pas défaut, l’image d’arrière plan de l’écran d’accueil correspond à la couleur du smartphone, alors si vous optez pour le modèle Greenery, le thème sera automatiquement vert. Cela peut se changer via la galerie de thèmes dans le téléphone ou en ligne directement sur le site Huawei.

Ultra Response avec suivi des doigts prédictif

L’équipe logiciel de Huawei a développé un nouveau driver pour le tactile, ceci pour améliorer les temps de réponse de la technologie embarquée dans l’écran. En outre, le logiciel améliore l’expérience utilisateur avec un tout nouveau système de suivi des doigts.

Huawei affirme que cet appareil suit les mouvements de vos doigts, apprend et peut même prédire votre prochain geste sur l’écran.

Ultra Memory

Pour améliorer les performances du téléphone, Huawei a développé une amélioration très utile au niveau de la mémoire. Les utilisateurs ont toujours plusieurs applications ouvertes simultanément et la majorité sont en veille.

Ultra Memory détecte et utilise le machine learning pour prédire quelles applications sont le plus susceptibles d’être mises en sommeil, et donc de ne pas utiliser de mémoire. Compresser des blocs mémoire permet de libérer de l’espace mémoire pour les applications en cours d’utilisation et donc de les rendre plus réactives (moins enclines à écrire dans la mémoire flash interne, plus lente). Huawei affirme que l’Ultra Memory permet de gagner 30% de vitesse à l’ouverture d’une application.

La compression mémoire est une vieille astuce déjà utilisée par les développeurs alors que les PC se contentaient de quelques méga de RAM !

Highlights

Codéveloppée avec GoPro, Highlights est une application qui organise intelligemment vos photos et vidéos pour vous aider à sortir les meilleures plus facilement et réaliser ainsi des créations plus rapidement et plus facilement.

Huawei a développé l’algorithme d’intelligence artificielle qui tourne la nuit, lorsque le P10 est en veille. Grâce à la reconnaissance d’image, l’application trie les photos selon les visages, les lieux et les événements qu’elle reconnait.

Ensuite, au matin, vous pouvez sélectionner l’un de ces nouveaux jeux de photos et vidéos créés dans la galerie, sélectionner ce que vous préférez, ajouter une couleur de fond, des filtres, un texte et Highlights créera automatiquement un petit film en quelques minutes.

Réseau

Le P10 Plus supporte la 3G LTE 4×4 MIMO, qui propose jusqu’à 600 Mbps en descendant. Le P10 a un modem 4G LTE ordinaire. Avoir davantage d’antennes signifie que le téléphone peut utiliser davantage de connexions simultanément, ce qui est mieux tant pour le débit que pour la qualité de la connexion.

Performances système (Très bonnes)

Le Kirin 960 de HiSilicon – une filiale de Huawei – est un SoC doté de 8 cœurs : 4 cœurs rapides ARM A73 et 4 basse puissance ARM A53 dans une configuration big.LITTLE. Sur cette même puce, HiSilicon a intégré un GPU Mali-G71 MP8.

Il y a aussi 4 Go de RAM LPDDR4 connectés à diverses unités de traitement via un bus 2 x 32 bits. Le Kirin 960 est la meilleure puce de HiSilicon actuellement, elle a été annoncée fin Octobre 2014. Le Huawei Mate 9 était le premier à utiliser cette puce.

Le Kirin 960 a des performances très contrastées. Les benchmarks multi-core montrent un très bon composant, parce que capable d’utiliser ses huit cœurs en même temps. D’un autre côté, les performances en single-core, elles, sont bien moins intéressantes, même si tout à fait décentes. En lui-même, le nombre de cœurs n’est pas un indicateur de performance parce que la plupart des applications n’utilisent pas massivement le CPU.

Dans les benchmarks système (Basemark OS II), il s’en sort très bien, ce qui est très bon signe pour l’expérience utilisateur. De manière générale, le Kirin 960 n’est pas très impressionnant sur les benchmarks dédiés au jeu vidéo (GFXBench), alors, si c’est très important pour vous, vous devriez vous tourner votre l’iPhone ou un appareil Android intégrant un processeur Snapdragon 8xx. Pour tous les autres, les performances du Kirin 960 sont largement suffisantes pour une excellente expérience utilisateur.

Huawei P10 Huawei P10

Batterie

La batterie est plus grande sur le P10 Plus, avec 3 750 mAh, que sur le P10, 3 200 mAh. Les deux appareils sont compatibles Super Charge, pour une recharge rapide. Les Huawei P10 et P10 Plus embarquent une batterie très dense, pour une grande quantité d’énergie par rapport au volume du châssis interne. Autrement dit, c’est beaucoup de batterie pour cette taille.

Huawei P10

La Super Charge de Huawei a trouvé ses lettres de noblesse avec le Mate 9, qui est actuellement le téléphone qui se recharge le plus rapidement (à environ 70 mAh/min).

Malheureusement, le Huawei P10 n’atteint pas cette énorme vitesse, il se contente d’un (très bon) 54 mAh/min, ce qui est comparable aux meilleurs appareils Android sur le marché. C’est aussi un progrès significatif comparé au Huawei P9 et ses 35 mAh/min.

Huawei P10

La capacité de la batterie reste le meilleur indicatif de l’autonomie en conditions réelles. L’usage d’un téléphone étant différente chez chacun, il y a trop de paramètres à prendre en compte pour espérer avoir un test d’autonomie vraiment significatif. Des éléments comme la luminosité de l’écran, les conditions de réseau ou la température sont autant de facteurs dans la décharge de la batterie et la vitesse de recharge.

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai acheté un Huawei P10 la semaine dernière, je suis d’accord pour l’ensemble des performances, néanmoins je mettrai un gros carton rouge à HUAWEI pour le son : la sortie jack ou l’audio Bluetooth est lamentable (je vais même revendre mon tel neuf, juste à cause de çà !).

    Aujourd’hui beaucoup de gens connectent leur smartphone à l’audio du véhicule ou à un casque que dans les transports ou même à des enceintes à la maison, et là, c’est la grande déception ! Même avec une appli équaliseur cela ne change rien. C’est dommage pour la marque ils vont en souffrir je pense en terme de pub entre utilisateurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité