Trump menacé par une action en justice après avoir bloqué des utilisateurs sur Twitter

Trump Simpson 100 jours

On en avait déjà parlé, l’addiction du président américain à Twitter est flagrante, gênante, et révélatrice de l’esprit (ou de son absence) de Donald Trump. Le problème, c’est que, lorsque l’un de ses concitoyens lui fait une remarque qu’il n’apprécie pas, le président se réserve le droit de bloquer cette personne. Or, certains utilisateurs menacent le président d’une action en justice s’ils ne sont pas débloqués.

En effet, le président américain n’est pas un citoyen comme les autres. Son inscription, comme beaucoup d’autres politiques, aux réseaux sociaux, et en particulier à Twitter, permet un contact plutôt inédit dans l’histoire de la démocratie, et direct (même si, dans les faits, rares sont les personnalités politiques qui tiennent eux-mêmes leurs réseaux sociaux, gérés par des community managers). Toujours est-il qu’à moins de tenir des propos diffamants, insultants ou contraires aux droits humains fondamentaux (discriminations de toutes sortes), tout le monde peut s’exprimer librement sur Twitter.

Donald Trump - Twitter

L’un des utilisateurs bloqués par Trump

Là où les utilisateurs américains de Twitter souhaitent attaquer leur président en justice, c’est que, n’ayant exprimé qu’un désaccord, au pire un GIF moquant Donald Trump, le fait de les bloquer restreint donc leur droit à la liberté de parole, inscrite dans le Premier Amendement de la Constitution américaine. Ils demandent à la présidence de débloquer leurs comptes, ou de faire face à un procès.

« Tous ont été bloqués après avoir exprimé un désaccord avec vous, ou vous avoir ridiculisé sur le réseau social », est-il inscrit dans la lettre envoyé au président, à Sean Spicer ainsi qu’à Dan Scavino.

Reste à voir la réaction du président américain.

Tags :Sources :mashable
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité