Ce masque en cuivre remet en question nos connaissances sur l’histoire de l’Amérique du Sud précolombienne

masque cuivre amérique précolombienne

L’un des éléments clefs de l’évolution humaine, outre la connaissance du feu, c’est la maîtrise de la métallurgie et de l’artisanat en général. De la taille du silex, l’humain est passé à la forge du fer, de l’or, de l’argent, puis de divers alliages de métaux, ainsi que du cuivre. Plus l’être humain a su forger de métaux et avec précision, plus il a pu évoluer. Ces artefacts, tel ce masque, sont comme autant de morceaux d’un puzzle qui nous permettent de composer, avec une rigueur scientifique, l’histoire de l’humain.

Evidemment, plus on remonte à loin, plus la précision, la datation et les connaissances se morcèlent, des trous apparaissent, parfois comblés par de nouvelles découvertes. C’est ainsi que tout un pan de l’histoire et/ou de l’archéologie peut être remis en question par une découverte nouvelle, comme c’est le cas aussi en ce moment avec la mise au jour d’un homo sapiens dans l’Ouest du Maroc, datant probablement d’environ 315 000 ans avant notre ère, vieillissant ainsi notre espèce de près de 100 000 ans.

En Amérique du Sud, les premières traces de métallurgie des peuples précolombiens étaient situées dans les Andes péruviennes, mais la découverte d’un masque en cuivre au Sud de l’Argentine (toujours dans les Andes) remet en question le fait que la maîtrise de l’artisanat du cuivre ait été localisée en un centre culturel. A priori et d’après la datation au carbone 14, le masque daterait d’il y a entre 3400 et 3100 ans avant notre ère.

L’étude a été publiée dans la revue du journal de Cambridge, menée par Leticia Inés Cortés et María Cristina Scattolin, disponible ici en intégralité.

Tags :Sources :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Nice intéressant!

    Vraiment bien de ENFIN mettre la source du journal. Directement la DOI serait encore mieux mais y a du progrès! MERCI (a gizmodo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité