Ambition zéro déchet : l’exemple édifiant de cette ville japonaise

zéro déchet - le défi de Kamikatsu

On le sait, les déchets sont l’un des problèmes prioritaires de l’humanité actuellement. Entre surproduction, pollution, stockage et recyclage, les aspects du traitement des déchets sont nombreux et demandent toute notre attention. Car les déchets, non recyclés (voire non recyclables), essentiellement métaux et plastiques, partent dans la nature, dans les eaux océaniques, où ils vont aller contribuer à la destruction des coraux et à l’empoisonnement progressif de toute la vie sous-marine. Et donc, à notre propre empoisonnement. Cependant, on assiste de plus en plus à un mouvement de fond de la société : le zéro déchet, soit l'ambition de produire le moins de déchets possible dans sa vie domestique, en se débarrassant de tout le superflus.

Bref, trêves de réjouissances, voici l’initiative qui redonne le sourire après l’amer constat : cette ville japonaise, d’un peu plus de 1500 habitants, Kamikatsu, est située sur la petite île de Shikoku. Elle a l’ambition de devenir Zéro Déchet.

C’est en 2003 que le bourg met en place un système de tri rigoureux : commencé avec 34 catégories, les habitants peuvent aujourd’hui trier leurs déchets dans 45 catégories. Et ils doivent le faire eux-mêmes ! Résultat, non seulement, comme l’explique Akira Sakano, interviewée dans la vidéo, cela a ouvert un cercle vertueux dans la consommation (on y réfléchit à deux fois quand on sait qu’on va devoir séparer toutes les couches de cet emballage sophistiqué), mais qu’en plus de cela, la déchetterie est devenu un vrai petit centre communautaire, où chacun se retrouve pour trier ses déchets, ou déposer les objets encore fonctionnels dans le magasin d’économie circulaire.

Ce magasin « Kurukuru » en japonais (circulaire), permet aux habitants de venir déposer les objets dont ils ne se servent plus, et de repartir avec des choses dont ils auraient besoin, gratuitement. La jeune femme explique que, l’année passée, sur les 13 tonnes d’objets apportés au magasin de troc, 11 tonnes de ces objets ont été repris et réutilisés.

La petite ville peut se vanter aujourd’hui d’être un exemple pour toutes les communautés, villages et villes ! Pour le moment, elle atteint un taux de recyclage de 79,3% avec objectif Zéro déchet en 2020.

Inspirant !

Tags :Sources :Permavenir Facebook
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et c’est quand qu’ils arrêterons de chasser la baleine, le thon rouge, les requins pour leurs ailerons et le massacre des dauphins???

    1. Je ne pense pas que les gens de ce village en particulier soient coupables des chasses marines et illégales portées par le gouvernement japonais :)
      Il faut voir l’exemple donné ici, et le positif que l’on peut en retirer, pour s’en inspirer, peut-être pour nos propres communes ; le fait que la France soit le plus grand vendeur d’armes au monde et fournisse notamment l’Arabie Saoudite ne signifie pas nécessairement que tous les Français sont des monstres sanguinaires et inconscients :)

      1. Bien vue Blandine !
        Pour être allé au Japon a plusieurs reprises, je n’ai jamais vue de rues aussi propre ! Pas un déchet par terre ! Pas un chwing gum a terre rien !!
        Il faut dire qu’ils ont une culture et mentalité qui devrait être normal par tout dans le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité