La vision spécifique des abeilles pourrait être à l’origine d’un nouveau progrès de la technologie

Abeille

La haute technologie s’inspire de la nature, ainsi, l’appareil photographique est une reproduction perfectible de l’œil. Même sur les modèles professionnels, il faut des réglages spécifiques et un travail en post-production pour pouvoir obtenir un résultat réaliste. L’œil humain est une mécanique merveilleuse, mais cette fois-ci, c’est sur la vision des abeilles que les chercheurs se sont penchés, afin de comprendre comment ces dernières pouvaient voir les couleurs et adapter leur vision à la luminosité.

L’étude a été publiée le 31 mai 2017, sur le journal officiel de l’académie des sciences des Etats-Unis d’Amérique (PNAS, Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America), menée par le docteur Jair. E. Garcia. Les résultats obtenus pourraient permettre d’améliorer considérablement les capteurs de lumière et de couleurs dans les appareils qui l’utilisent – drones, appareils photos, caméras, robots… Les abeilles analysent la lumière, non pas avec 2 yeux, mais avec 5 : deux de leurs yeux sont sur la face antérieure, et leur permettent de faire le focus sur le point qu’elles visent, et elles possèdent également trois ocelles sur le dessus de leur tête. Ces ocelles sont une spécificité du monde des insectes, ce sont des yeux simples, dépourvus de facettes.

Ce sont ces ocelles qui reçoivent la couleur et la transmettent au cerveau, qui pourra alors l’analyser et la retransmettre sous forme d’information visuelle. Ce système de perception de la couleur, rendue très fidèlement, pourrait inspirer l’amélioration des technologies existantes. Le hic ? On ne sait toujours pas si cet argument suffira à sauver les abeilles de la disparition.

Tags :Sources :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité