La saga judiciaire entre la Warner et la Tolkien Estate prend fin, après cinq ans de procès

Beren and Lúthien J. R. R. Tolkien

C’est une guerre qui avait commencé en 2012, et elle vient enfin de se terminer : les studios de la Warner et la société des héritiers de Tolkien et de son éditeur, HarperCollins, ont trouvé un accord lié à l’exploitation de l’œuvre prolifique de Tolkien. En effet, la Tolkien Estate avait attaqué la Warner en raison de l’exploitation numérique (jeux vidéo entre autres) des univers du Seigneur des Anneaux et du Hobbit par la Warner, car ce n’était pas dans le contrat initial (datant de 1969) reliant les deux entités. Pour cette raison, les ayant-droits de Tolkien réclamaient 80 millions de dollars au studio.

Allant procès sur procès, l’affaire n’a pas été simple, mais les échanges ont fini par se calmer, et aujourd’hui, d’après un porte-parole du studio, « les deux camps sont heureux d’avoir pu résoudre amicalement ce problème et ont hâte de travailler ensemble à l’avenir ». Pour le moment, les termes exacts de l’accord ne sont pas connus, mais on imagine une collaboration sur des jeux vidéo, comme l’annonce la sortie du jeu La Terre du Milieu : L’Ombre de la Guerre, probablement le fruit de cette entente.

Les films tirés de l’univers de Tolkien ont rapporté gros : à elle seule, la trilogie de l’Anneau a fait rentrer 3 milliards de dollars dans les caisses de la Warner et des ayants-droits, sans compter tous les produits dérivés. Dès lors, on imagine sans peine que les sagas autour de l’univers de Tolkien vont continuer, dégradant un peu plus l’œuvre du maître à chaque superproduction (on garde un souvenir douloureux de la trilogie du Hobbit).

Tags :Sources :hollywoodreporter
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité