Microsoft se spécialise dans l’obsolescence programmée avec son nouvel ordinateur, le Surface Laptop

Microsoft Surface Laptop - obsolescence programmée

Sur le papier, le Surface a tout pour lui ; sorti le 15 juin, l’ordinateur de Microsoft déchaîne les passions. L’obsolescence programmée, ça vous dit quelque chose ? Eh bien il semblerait que Microsoft s’en soit fait spécialiste avec ce nouvel ordinateur, parfaitement irréparable. Rien n’est remplaçable, et l’ordinateur en lui-même n’est pas démontable.

Enfin, vous pouvez toujours le démonter, mais pas le remonter. C’est le site américain iFixit qui a découvert le pot-aux-roses, en démontant le nouveau bijou de Microsoft. Le site spécialisé dans la réparation des objets numériques, pour lutter contre l’obsolescence programmée, redonner un champ d’action aux personnes avec leurs appareils électroniques, et ainsi inciter à la préservation de la planète, analyse divers appareils électroniques. Et, chose rare, a attribué la note de 0/10 au nouvel ordinateur de Microsoft.

Et pour cause : le Surface Laptop est complètement irréparable, tout est soudé, collé, le site iFixit le décrit même comme une « monstruosité de colle ». Impossible de changer le moindre composant sur cet ordinateur sans le détruire. Quand on a passé le revêtement en tissu, qu’il faut découper au cutter pour accéder aux composants électroniques, on s’aperçoit que tout est collé, processeur, disque-dur, mémoire vive… La batterie non plus n’est pas accessible, alors que c’est l’élément le plus remplacé dans un ordinateur portable.

Si le moindre problème apparaît avec le Surface Laptop de Microsoft, il faudra donc le remplacer entièrement. Au-delà du coût économique – le Surface coûte 1149 euros – on pense bien sûr au coût écologique, quand la tendance est justement à dénoncer l’obsolescence programmée (dans quelque domaine que ce soit), et à mettre en valeur les appareils réparables. Le 27 juin, Greenpeace a sorti son rapport complet sur l’étude des smartphones, tablettes et ordinateurs portables, au regard de leur impact écologique, en association avec le site iFixit justement.

Notés sur la facilité de réparation (ouverture de l’appareil, remplacement des pièces), l’universalité de la visserie et des attaches, et la facilité à trouver les pièces détachées, notamment, le Surface Laptop de Microsoft est parmi les plus mauvais élèves, aux côtés d’Apple et de Samsung.

[Le rapport complet de Greenpeace]
[Le rapport simplifié par Rethink]

Tags :Sources :wedemain
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité