Le programme de Nicolas Hulot se dévoile : la France veut se débarrasser des voitures essence et diesel d’ici 2040

Voiture électrique

On dirait bien que la France prend des mesures pour se placer en pole position quant à la transition énergétique, une détermination accrue, semble-t-il après la décision du président américain Donald Trump de sortir des accords de Paris sur le climat. Emmanuel Macron avait même appelé les scientifiques et chercheurs américains à venir en France et à poursuivre leurs travaux (sur les énergies renouvelables), et pouvaient d’ores et déjà considérer la France comme une deuxième maison. C’est Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique qui l’a annoncé le 6 juillet en conférence de presse : la France interdira progressivement la vente des véhicules neufs qui fonctionnent seulement au diesel ou à l’essence, pour aboutir à un bannissement total d’ici 2040.

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, M. Hulot a pris l’Inde comme exemple, qui a prévu de se débarrasser de son parc de voitures fonctionnant aux énergies fossiles d’ici 2030. De là à savoir si c’est réaliste, c’est une autre affaire. Plusieurs études se contredisent, mais globalement, on peut être optimiste : en se basant sur la popularité croissante et la baisse du prix des batteries, on peut espérer une vraie révolution.

Une révolution dans la transition énergétique, c’est d’ailleurs bien ce que Nicolas Hulot espère d’ici 2040, en arguant que les fabricants de voitures auraient le temps pour développer nombre de nouvelles idées et perfectionner le parc automobile électrique.

Mais la France, si elle est pionnière dans le domaine (si tant est qu’on arrive à mettre réellement en place ce changement), n’est pas la seule en Europe à penser à la transition de son parc automobile. La Norvège prévoit d’interdire les ventes de voitures fonctionnant aux énergies fossiles d’ici 2025. Et l’Allemagne ainsi que les Pays Bas songent à prendre des mesures similaires.

Tags :Sources :ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. et quand tout les français seront équipés de voitures électriques, comment feront nous en France pour produire autant, face à la demande.
    Déjà que les coupures de courant sont fréquentent en hiver!!! j’imagine meme pas en 2040!!!

  2. Bon, on a un peu de temps devant nous, mais faut pas rêver :
    Coût des batteries abomifreux (la « location » des batteries revient aussi cher que le crédit/loa).
    Autonomie ridicule (essayez de faire Lille Marseille en voiture électrique, on va rigoler).
    Coût à l’achat d’un véhicule électrique abominable
    Tenue dans le temps des batteries
    Recyclage des batteries
    Production d’électricité à revoir (me font marrer avec leurs éoliennes, le vent ne souffle pas tout le temps, le solaire ne fonctionne pas la nuit et le nucléaire, ils sont contre).
    Distribution de l’électricité déjà tendue pour un usage « ménager », alors si on rajoute les voitures, faudra rajouter des fils !
    Coût d’une borne de recharge rapide à domicile : environ 2.500 € … bien sur, en plus du prix des voitures et des batteries.
    Sans compter que les « sans dents » ne peuvent déjà pas remplacer leurs vieilles pétories polluantes par une occase plus récente moins polluante … alors une électrique …

    Reste les hybrides et la pile à combustible.
    Les hybrides restent polluantes, n’en déplaisent aux « sauveurs de la planète » bobos : une Prius consomme du 8L sur route ouverte/autoroute.
    Pile à combustible : 1/ l’hydrogène est toujours considéré comme un explosif, donc pas exploitable en station service 2/ les gens ont déjà peur du GPL (à tort), alors l’hydrogène, je me marre …. et c’est pourtant, à mon sens, la meilleure solution à l’heure actuelle.

    1. L’hydrogène, OK, mais ça se trouve pas sous le sabot d’un cheval. Il faut dépenser beaucoup d’énergie pour en produire. Le bilan carbone n’est pas génial.

  3. l’état va perdre beaucoup en tax sur les produit fossile , il augmenteront le prix de l’électricité vu que l’on branchera nos véhicules . Peut être que je me trompe mais les chercheur trouve souvent après des année après que une chose bonne il a dix ans aujourd’hui et dangereux pour la santé ( qui nous dit que ça ne sera pas pareil pour les véhicule électrique 😱

  4. Ça me fait marrer tous ces gens qui crache sur le tout électrique, pensant que les énergies fossiles sont illimitées… qui pensent que l’électrique est plus polluant sous prétexte qu’il faut la produire. Du coup, si on les écoute, il faut baisser les bras et continuer avec le pétrole.
    Toute activité humaine pollu. Autant choisir la moins pire.
    Laissons les cherchers faire leur job

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité