Controverse du café : la science balance toujours entre le pour et le contre

café - études

Pris en trop grande quantité, tout élément ingéré peut être malsain. Voilà comment un certain bon sens peut déjà nous aider à aborder la controverse du café avec un esprit un peu plus claire. Maintenant, on peut aller y voir de plus près : au cœur de plusieurs études scientifiques, le café est une boisson souvent décriée pour ses effets délétères sur la santé. C’était sans compter sur ces études menée à grande échelle, sur tous types de population, qui statuent, à contre-courant, que le café serait bénéfique pour la santé, et aiderait au contraire à réduire le risque de diverses troubles et maladies, comme le diabète de type 2, les maladies cardio-vasculaires, le cancer, les AVC…

Mais les études en elles-mêmes sont controversées et remises en question par d’autres scientifiques ; résultat ? On en revient souvent au bon sens, à la modération, et au cas par cas. Prenons l’étude qui affirme qu’une plus grande longévité et une consommation régulière de café (au moins 3 tasses par jour) seraient liées. L’étude implique des centaines de milliers de participants, suivis sur plusieurs années, de plusieurs ethnies et populations, et donc de modes de vies variées. Suivis sur du très long terme, ce qui est plutôt inédit. En aucun cas, les chercheurs ne veulent encourager à boire davantage de café simplement en se basant sur cette étude.

« Du fait des limitations de l’étude, nous n’en sommes pas au point où nous recommandons aux personnes de boire plus ou moins de café. » Marc Gunter, l’un des auteurs de cette étude.

Pour le moment cependant, les chercheurs ne sont pas en mesure de dire quel(s) élément(s) dans le café seraient à l’origine de ces effets bénéfiques sur la santé. De plus, il va sans dire que l’on parle de café pur, sans additif type sucre ou aspartame et dérivés.

Côté contradicteur, l’étude menée par Paolo Palatini docteur en cardiologie, à l’université italienne de Padova, tend à prouver le contraire, et le chercheur s’offusque de cette étude et pointe ses faiblesses, comme par exemple les unités de mesure utilisées (on parle d’une tasse de café, différente selon le pays, et la concentration en café est également très différente selon la préparation). De plus, il précise que l’étude ne fait en aucun cas mention des habitudes qui vont souvent avec le café, comme la cigarette. Enfin, il déplore le manque de confrontation avec d’autres études, notamment cette étude italienne, qui démontre les effets négatifs du café sur la santé cardiovasculaire.

En bref, le café peut être plein de bonnes choses, de vitamines, et avoir un effet potentiellement bénéfique ; mais comme toujours il faut opposer les sources disponibles, et rester prudent quant aux populations à risque : enfants, femmes enceintes et personnes sujets à des troubles/maladies cardiovasculaires.

[Lien vers les deux études controversées ici et ici]

Tags :Sources :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité