Une hôte américaine sur Airbnb condamnée pour ses propos racistes à son invitée

Airbnb

L’histoire remonte à février dernier, et se déroule en Californie. Dyne Suh, une utilisatrice de la plateforme de réservation de logement Airbnb fait une demande pour un weekend long avec son fiancé et quelques amis, ainsi que deux chiens. Tout va bien, la propriétaire accepte. Puis, au dernier moment, sans que le groupe d’amis sachent exactement pourquoi, elle annule la réservation, en niant avoir accepté les chiens et les amis lors de la réservation.

La réponse arrive quelques temps plus tard lors de l’échange par message de Dyne Suh et de la propriétaire, Tami Barker : il semblerait que la couleur de peau de son invitée de plaise pas à cette dernière. « Je ne te le louerais pas même si tu étais la dernière personne sur Terre » ou encore « Un mot qui veut tout dire. Asiatique ». Refusant de se laisser faire, Dyne Suh a porté plainte pour insultes racistes (légalement condamnables dans l’Etat de Californie) et a fait passer le message dans une vidéo Youtube, beaucoup relayée en avril.

Le résultat ? Non seulement cette hôtesse a été bannie de la plateforme Airbnb, le porte-parole, Nick Papas, qualifiant ces injures d’ « abjectes et inacceptables », mais elle a également été condamnée à payer 5000 dollars d’amende et à assister à des cours d’un niveau universitaire sur les cultures asiatiques et afro-américaines, à la suite d’une médiation et d’une enquête de dix mois.

Tags :Sources :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité