En Chine, les censeurs peuvent apparemment intercepter une photo avant qu’elle n’arrive à son destinataire

Chine

Ce n'est un secret pour personne que la Chine est un pays où la censure est très forte. C'est un frein pour les particuliers, évidemment, mais aussi et surtout pour les entreprises. Selon un récent rapport, il semblerait que le pays soit même capable d'intercepter une photo avant qu'elle n'atteigne son destinataire.

Si l’on en croit un récent article de The Wall Street Journal, les censeurs chinois peuvent intercepter et supprimer des photos au beau milieu de leur transmission. Un exemple ? Un ami de Liu Xiaobo, lauréat du Prix Nobel de la Paix, voulait envoyer une photo de Liu Xiaobo et un groupe d’ami via WeChat. Mais Liu Xiaobo étant considéré comme un dissident par le gouvernement chinois, les censeurs n’avaient aucune envie que la photo circule sur le web. La photo n’a jamais atteint son destinataire.

Jusqu’à présent, les internautes utilisaient des images plutôt que du texte pour échapper aux différents outils en place – qui cherchaient des mots bien précis pour supprimer tel ou tel contenu -. Aujourd’hui, il semblerait que même les images ne soient plus un moyen sûr. Selon Wu Yangwei, l’ami de Liu Xiobo, « parfois, on peut s’en sortir en retournant la photo. Mais ça ne fonctionne pas toujours.« 

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité