Le tribunal accorde un divorce à cette femme, « ghostée » par son mari pendant 6 mois

Divorce

Parfois dans la vie, il faut affronter des moments difficiles. Et certains d’entre nous n’ont pas forcément envie d’y faire face de suite, alors on les ignore, on repousse le truc, mais ce n’est vraiment pas une bonne idée. Récemment, dans le domaine romantique et des relations, on entend de plus en plus un terme anglais, le « ghosting », qui s’applique pas mal à la situation de divorce ci-dessous !

Ce terme de « ghosting » peut être traduit simplement par « ignorer quelqu’un », mais il désigne de façon très imagée, le fait de mettre quelqu’un de côté et de faire comme s’il ou elle n’existait pas (tel un fantôme), en « cessant brutalement tout forme de communication avec la personne avec laquelle on est dans une relation dont on ne veut plus » (d’après l’Urban Dictionary). Il semblerait que le tribunal de Taiwan ait pris plutôt au sérieux cette pratique, puisqu’ils ont accordé le divorce à une femme dont le mari ignorait les messages.

Apparemment, son mari ignorait ses messages depuis six mois, alors qu’il les lisait, et le tribunal en a conclu que c’était là une raison et une preuve suffisante que le mariage méritait divorce. « La défense ne s’est pas inquiétée de la plaignante, quoique les informations envoyées par celle-ci aient été lu par la défense, mais sans réponse. Le mariage est irrécupérable. »

C’est un tour intéressant qu’a pris cette affaire, quoique ce ne soit pas le premier dans ce genre. Il y a deux mois, le tribunal de Dehli en Inde, avait conclu que les marqueurs de lecture de Whatsapp (les deux V bleus), pouvaient être considérés comme accusés de réception pour des documents légaux.

Tags :Sources :ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité