Fukushima : un robot aurait trouvé du combustible nucléaire fondu

Fukushima

C’est la compagnie qui exploitait la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, Tokyo Electric Power Co (Tepco) qui a annoncé cela après les trois jours d’exploration sous-marine de leur robot du réacteur n°3. Là, ce qui pourrait être du combustible nucléaire fondu pourrait avoir été repéré, dans un amas de métal fondu.

Les investigations du robot sous-marin ont duré trois jours et se sont achevées ce samedi 22 juillet, et comme l’a précisé l’un des porte-paroles de Tepco, « il y a une forte probabilité que ces amas solidifiés soient un mélange de métal fondu et de combustible. »

C’est la première fois, depuis la catastrophe, il y a six ans, que ce type de matériau est retrouvé. Pour la Tepco, ce sont des informations capitales pour le nettoyage de la centrale. La compagnie attend de nouvelles analyses des photos pour confirmer cela, et préciser les rapports. Le nettoyage de la centrale ravagée pourrait prendre 40 ans, au vu des dégâts d’une part, et du simple fait que les engins pour pouvoir récupérer le combustible fondu n’ont pas encore été inventés.

Une longue route reste donc à entreprendre jusqu’au nettoyage d’un site encore jugé extrêmement radioactif et dangereux.

Tags :Sources :bloomberg
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité